25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES La médiation de la CNDH « a abouti à la mise en liberté...

La médiation de la CNDH « a abouti à la mise en liberté provisoire » de Loïc Lawson et Anani Sossou

« La médiation de la CNDH a permis de rapprocher les positions des parties et a abouti à la mise en liberté provisoire des journalistes ». C’est ce que l’institution communique dans un communiqué.

COMMUNIQUE DE LA CNDH

(suite à la libération des journalistes Loïc LAWSON et Anani SOSSOU)

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), agissant en sa qualité de mécanisme national de protection des défenseurs des droits de l’homme, a offert sa médiation aux protagonistes dans le dossier de la procédure opposant  le ministre d’Etat, Kodjo Sévon Tépé ADEDZE et les journalistes Loïc LAWSON AVLA et Anani SOSSOU, inculpés d’atteinte à l’honneur et diffusion de nouvelles fausses susceptibles de soulever la population et placés sous mandat de dépôt.

La médiation de la CNDH a permis de rapprocher les positions des parties et a abouti à la mise en liberté provisoire des journalistes.

La CNDH remercie les parties prenantes y compris, le procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Lomé et le juge d’instruction pour leur confiance, et salue leur mansuétude et le sens de responsabilité.

Elle rappelle aux protagonistes le caractère confidentiel de l’instruction préparatoire et les invite à faire preuve de réserve durant la suite de la procédure.

La CNDH assure qu’elle poursuit sa mission jusqu’au dénouement définitif de la procédure dans le respect des droits de chacune des parties.

Fait à Lomé, le 01 DEC 2023

Le Président,

Yaovi SRONVIE

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.