25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Mali : Sort incertain du Togolais enlevé avec la famille italienne libérée

Mali : Sort incertain du Togolais enlevé avec la famille italienne libérée

Le gouvernement italien a annoncé mardi la libération d’un couple italien ainsi que de leur fils, enlevés par des djihadistes au Mali en mai 2022. Aucune mise à jour n’a été fournie sur le sort du ressortissant togolais qui aurait été enlevé avec eux.

Dans un communiqué diffusé hier, le gouvernement a déclaré : “Malgré une longue période de captivité, les membres de la famille Langone sont en bonne santé. Ils devraient regagner l’Italie aujourd’hui, en arrivant à Rome.”

La famille, de confession Témoins de Jéhovah, aurait eu l’intention de fonder une église lorsqu’ils ont été enlevés de leur domicile situé dans une banlieue de la ville méridionale de Koutiala. Le sort de leur employé domestique, de nationalité togolaise, enlevé avec eux selon la BBC, demeure incertain.

La libération de Rocco Langone, Maria Donata Caivano, et de leur fils Giovanni Langone, a été obtenue grâce à l’action concertée de l’agence de renseignement italienne et du ministère des Affaires étrangères. Cette opération a été rendue possible grâce aux contacts établis avec les leaders communautaires et les agences de renseignement maliennes, a précisé le gouvernement. Mais les détails sur les circonstances exactes de leur libération n’ont pas été divulgués.

La famille, résidant dans une zone fortement infiltrée par des terroristes, a été enlevée par une faction liée à une branche d’Al-Qaïda, connue sous le nom de Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM). Le couple est rapporté être dans la soixantaine, tandis que leur fils est dans la quarantaine.

Le Mali est en proie à une insurrection depuis plus de dix ans, avec des djihadistes enlevant fréquemment des ressortissants étrangers en échange de rançons ou pour exiger la libération de combattants compagnons.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.