25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Togo- Le régime n'autorise que les manifestations « confinées »

Togo- Le régime n’autorise que les manifestations « confinées »

Les responsables de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) organisent ce dimanche 25 février à Lomé un meeting. Cette manifestation autorisée par le gouvernement se tiendra au bas-fond du collège Saint-Joseph à 14 heures.

Le meeting vise à rendre un hommage à l’ancien parrain, Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, décédé le 4 janvier 2024 et inhumé début février. Dans un courrier envoyé au coordonnateur général de ce regroupement de parti politique, le ministre en charge de l’Administration territoriale, le Colonel Awaté Hodabalo a donné son feu vert pour la tenue de ce meeting. Justifiant sa « décision » par le fait que les organisateurs ont pris l’engagement de « confiner » la manifestation en un lieu fixe.

« Vous avez pris l’engagement de respecter le caractère pacifique de la manifestation et surtout de la confiner en un lieu fixe. Je voudrais en réponse vous notifier que ces garanties satisfont aux prescriptions de la loi. En conséquence, je ne trouve pas d’inconvénient à la tenue  de ladite manifestation sauf vous appeler les respects stricts de votre engagement à le faire dans le respect de la  loi », peut-on lire dans le courrier du ministre.

En lisant entre les lignes de cette lettre du Col Awaté Hodabalo, il semble évident qu’au Togo, le régime n’autorise les manifestations politiques de l’opposition que si elles sont confinées ou tenues loin des regards du public. En d’autres termes, les marches politiques pacifiques ne sont plus d’actualité. On comprend mieux pourquoi depuis quelques années, toutes les marches politiques prévues par l’opposition sont systématiquement interdites, sous prétexte de raisons arbitraires et non fondées.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Boom
Boom
February 26, 2024 2:12 pm

DMK , Ne pas confondre un “meeting” et une “manifestation” .

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.