ACTUALITES Afrique OPINIONS PAYS Togo

Panafricanisme, mythe et identité

Grâce aux réseaux sociaux, les Africains, de plus en plus, se désinhibent de leurs complexes d’aliénation vis-à-vis de l’Occident. L’histoire officielle est souvent la version controuvée du vainqueur. Mais à travers les réseaux sociaux, la voix de l’Occident, jadis unique, en tant qu’expression de sa pensée, de son idéologie suprémaciste et conquérante, est aujourd’hui énergiquement contrebalancée par la voix forte des opprimés africains.

Uncategorized

La haine de l´Occident, l´appel désordonné au panafricanisme: des pièges qui pourraient cacher les vrais problèmes de l´Afrique

«Cette Afrique noire, je la déclarais «mal partie», dès 1962; d´aucuns me l´ont reproché… «L´Afrique noire est mal partie» fut donc interdit dans toute l´Afrique francophone. Son auteur, déclaré persona non grata par les responsables politiques. Cependant que Julius Nyerere et Kenneth Kaunda m´ont appelé, dès qu´ils ont lu la traduction anglaise, «False start in Africa». En Janvier 1982, Léopold Sédar Senghor reconnaît dans le Soleil, le grand journal de Dakar, vingt ans après, qu´il a eu tort de ne pas m´écouter alors…» René Dumont en 1986 dans «Pour l´Afrique, j´accuse».

Afrique Politique

Libération de l’Afrique : Quel choix entre le panafricanisme Képiste1 et le panafricainsme discrétionnaire2

L’invasion de l’Ukraine ravive le double moral politique international et ouvre les yeux aux Africains sur le fait que les droits, les libertés et la solidarité mondiale ne s’appliquent pas de la même manière à l’humain qu’il soit caucasien ou africain. Ces valeurs que l’on proclame pourtant universelles, ferment curieusement la porte de l’accueil mondial au peuple africain.