25 C
Canada
Monday, December 4, 2023
Accueil ACTUALITES Togo-La police met la main sur deux groupes de malfrats

Togo-La police met la main sur deux groupes de malfrats

Neuf (9) braqueurs sont actuellement dans les mailles de la police nationale. Ces derniers ont été interpellés et présentés à la presse mercredi. Ces individus, dont certains sont des récidivistes, sont membres de deux réseaux différents.

Actes de vol, cambriolage, braquage et trafic de drogue. Telles sont les accusations portées à l’endroit des présumés malfrats. Tout de même, la police nationale a indiqué qu’ils n’appartiennent pas au même réseau.

En effet, le 1er réseau est composé de Afola Amétépé, alias ‘’Afro’’ et Zanou Winner. Les deux acolytes se font arrêtés dans la nuit du 12 au 13 janvier 2021. Il avait été retrouvé en possession de ceux-ci, d’après la Police, des motos volés dans le quartier Agoè.

Les investigations ont permis à la police de se rendre compte que sieur Afola Amétépé est activement recherché par leur service.

Quant au 2ème réseau, il est composé de cambrioleurs, de receleurs et de trafiquants de drogue. Le nommé Adégnon Mawuli est le meneur du groupe. Les membres ont été appréhendés alors qu’ils tentaient de livrer des marchandises.

La Police nationale a pu mettre la main sur du cannabis, des motos, des écrans de télévision. Aussi, des ordinateurs portables, des amplificateurs et bien d’autres objets. Ceci, grâce à une perquisition du domicile de ces malfrats. Ces derniers feront face à la justice dans les jours qui viennent.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.