25 C
Canada
Friday, April 12, 2024
Accueil ACTUALITES Présidentielle au Bénin-Reckya Madougou n’est plus en course

Présidentielle au Bénin-Reckya Madougou n’est plus en course

Reckya Madougou, la candidate des Démocrates n’est plus en course pour la présidentielle au Bénin. Sa candidature et 16 autres ont été rejetées définitivement. Seuls trois candidats restent dans la course pour la magistrature suprême du pays.

Ce lundi, la Cour constitutionnelle du Bénin a publié la liste définitive des candidats à la présidentielle du 11 avril prochain. Sur cette liste, on retrouve le président sortant Patrice Talon.

Ajouté à ce dernier, deux autres candidats sont retenus à savoir Alassane Soumanou et Corentin Kohoue. Par ailleurs, l’institution a confirmé le rejet de 17 candidatures. Au rang de celles-ci, figurent la candidature de Reckya Madougou, candidate des démocrates.

Rappelons que la candidature de la conseillère spéciale en communication du chef de l’Etat togolais a été rejetée dans un premier temps. Cette dernière a donc saisi la Cour constitutionnelle relativement à ce rejet. Cette dernière n’a pas donné son avis favorable à la candidature de Madougou.

Ainsi, Reckya Madougou est définitivement écartée de la course présidentielle.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] Placée sous mandat de dépôt depuis le 5 mars 2021 pour financement du terrorisme, l’opposante béninoise, Reckya Madougou donne sa version des faits.Depuis la prison d’Akpro-misserété, la candidate recalée à la présidentielle du 11 avril prochain au Bénin aurait transmis quelques informations à ses avocats à travers une lettre.Selon l’information rapportée lundi par l’hebdomadaire Jeune Afrique, l’ancienne conseillère de Faure Gnassingbé a énuméré dans sa lettre des éléments pour contre-attaquer les accusations portées contre sa personne.“Elle affirme n’avoir « jamais convenu avec Georges Saka de quelque assassinat ni terrorisme » ”, rapporte le magazine.Cependant, Mme Madougou admet avoir transféré une somme de 15 millions de FCFA à Georges Saka, l’un de ses co-accusés, tout en précisant que cette somme n’était pas destinée au financement d’un quelconque “projet d’actes de terreur”, des assassinats de personnalités politiques ou de terrorisme comme l’avait rapporté la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet ).La même source indique que l’ancien ministre de Yayi Boni avait confié dans sa lettre que cette somme est destinée à la mobilisation de la précampagne dans le cadre de la présidentielle du 11 Avril 2021.Rappelons que selon les faits relatés par le procureur spécial de la Criet, la somme convenue pour l’exécution de cette “mission importante et très sensible” a été “versée par Goerges Saka au colonel Ibrahim Mama Touré dans la journée du 26 février 2021”, soit après le rejet de la candidature de Madougou par la Commission électorale et la confirmation de cette annulation par la cour suprême. […]

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.