25 C
Canada
Tuesday, March 2, 2021
Accueil ACTUALITES Togo-La paix au Sahel vue par Robert Dussey : « Notre survie...

Togo-La paix au Sahel vue par Robert Dussey : « Notre survie en dépend ! »

Lomé est déterminée à contribuer à la sécurisation de l’espace sahélo-saharien. Interrogé par Sputnik quelques jours seulement après une attaque terroriste qui a visé un contingent togolais de la Minusma, la mission de l’ONU au Mali, le chef de la diplomatie togolaise a affirmé que la paix au Sahel était une question d’intérêt national.

L’engagement du Togo pour la recherche de la paix au Sahel est une question vitale pour l’ensemble des pays du golfe de Guinée, d’après le ministre togolais des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur Robert Dussey.

« Dans le golfe de Guinée, il y a de plus en plus d’insécurité [principalement la piraterie maritime, ndlr]. Si nous laissons une menace armée venir de l’intérieur du continent, les pays de la zone seront pris en étau », a alerté le ministre des Affaires étrangères du Togo dans un entretien avec Sputnik publié ce 15 février 2021.

Pour le chef de la diplomatie togolaise, la ceinture de sécurité que constitue le Sahel pour les pays du golfe de Guinée devrait être pacifiée puisque « notre survie en dépend ». En septembre 2017, l’initiative d’Accra a regroupé le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo pour engager une réflexion sur la réponse à donner au phénomène d’insécurité grandissante liée au terrorisme dans la région du Sahel.

Même si cette réunion à laquelle ont pris part les ministres de la Sécurité et des Affaires étrangères des pays invités a suscité un certain espoir, peu d’actions concrètes ont été menées à ce jour pour matérialiser l’objectif de cette démarche qui est de « prévenir la propagation de l’extrémisme violent à partir du Sahel et à lutter contre la criminalité transnationale organisée en zones frontalières ».

« À ce jour, nous sommes en train de redynamiser l’initiative d’Accra […] pour maintenir cette ceinture et éviter une descente des groupes terroristes armés vers les côtes », rassure Robert Dussey.

UN ENGAGEMENT TOTAL POUR LA PAIX

Ces dernières années, le Togo s’est de plus en plus impliqué dans la recherche de la paix et la stabilité dans la région sahélo-saharienne. Le pays dispose de plus d’un millier d’hommes au sein de la Minusma, la mission onusienne au Mali. C’est ce contingent qui a été visé, le 10 février dernier, par une attaque terroriste qui a fait un mort et plus d’une vingtaine de blessés.

C’est dans ce même Mali que, par la suite du coup d’État d’août 2020, la diplomatie togolaise a fait preuve de beaucoup d’activisme pour convaincre les putschistes de passer le pouvoir aux civils, d’après les révélations de la revue Africa Intelligence confirmées à Sputnik par l’entourage du de chef de l’État togolais. C’est en outre à Lomé que le Président de la transition malienne Bah N’Daw a réservé sa première visite officielle, en novembre 2020.

Le Togo est par ailleurs membre d’un groupe de soutien à la transition crée par le Conseil de paix et la sécurité de l’Union africaine qui veille au respect des engagements pris par les différentes parties. Ce groupe, baptisé GST-Mali, tiendra d’ailleurs sa prochaine réunion à Lomé au mois de mars.

« Quand nous voyons la situation dans le Sahel aujourd’hui, dans quelle position sociopolitique et sécuritaire se trouvent certains de nos voisins et frères comme le Mali, le Niger et le Burkina, nous ne pouvons pas rester les bras croisés. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Président de la République, Faure Gnassingbé, beaucoup sollicité ces derniers temps, ne s’est pas tu », explique Robert Dussey.

« Donc chaque fois qu’un pays africain, particulièrement de la sous-région, est en difficulté, le Togo, avec sa diplomatie, cherche à contribuer à la paix », a conclu le ministre.

Source : Alphonse Logo / Sputnik Afrique

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Sanou
Sanou
February 20, 2021 2:51 pm

Très bien. Il y a la guerre entre le peuple togolais et ses autorités et FG va prôner la paix dans les autres pays. Où est la logique ?

Popular News

Régionales : Boukpessi veut discuter avec Agbéyomé

La deuxième rencontre des partis politiques avec le gouvernement, dans le cadre des prochaines régionales, aura lieu ce mardi 19 janvier.