25 C
Canada
Friday, June 25, 2021
Accueil ACTUALITES Inter-La conclusion de l'UE sur le vaccin Astrazeneca

Inter-La conclusion de l’UE sur le vaccin Astrazeneca

Après quelques jours d’enquête, l’Agence européenne des médicaments (EMA) s’est prononcé ce jeudi 18 mars 2021 comme prévu, sur les polémiques autour du vaccin anti-Covid-19, Astrazeneca/ Oxford.

Alors que plusieurs États membres de l’Union Européenne (UE), dont l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne, ont suspendu l’utilisation du vaccin Astrazeneca en raison de caillots sanguins observés chez des personnes qui l’ont reçu, dans son rapport de jeudi, l’EMA a réitéré que le vaccin AstraZeneca est sûr.

« Ce vaccin est sûr et efficace pour prévenir la COVID-19, et ses avantages continuent d’être bien supérieurs à ses risques », a déclaré Dr Sabine Straus, présidente du comité d’évaluation des risques de pharmacovigilance (PRAC) de l’EMA.

Le comité a fait cette annonce après des jours d’évaluations scientifiques des cas de caillots sanguins qui ont provoqué la mort chez des personnes ayant reçu le vaccin.

« De plus, parce que le vaccin est efficace pour prévenir la maladie COVID-19, qui en soi est une cause de caillots sanguins, il réduit probablement le risque d’événements thrombotiques dans son ensemble », a poursuivi Straus.

Le comité a également constaté que le nombre d’événements thromboemboliques signalés après la vaccination est plus faible que prévu dans la population générale et a conclu qu’il n’y avait pas d’augmentation du risque global de caillots sanguins avec le vaccin AstraZeneca.

Il existe encore des incertitudes, a noté le comité, citant des rapports de cas très rares décrivant des « événements spécifiques et inhabituels » d’une combinaison de caillots sanguins, de faibles taux de plaquettes sanguines et de saignements. Dans certains cas, de minuscules caillots se sont développés dans plusieurs vaisseaux sanguins au cours des 7 à 14 premiers jours après la vaccination. Et dans d’autres, des caillots se sont développés dans les vaisseaux sanguins, drainant le sang du cerveau.

« Les preuves dont nous disposons ne sont pas suffisantes pour le moment pour conclure avec certitude si ces événements indésirables sont effectivement causés par le vaccin ou non », a ajouté Straus.

Ces événements indésirables sont rares, a souligné le comité: sur près de 20 millions de personnes ayant reçu le vaccin dans les pays européens, sept cas de coagulation intravasculaire disséminée et 18 cas de thrombose du sinus veineux cérébral ont été signalés. De tels cas n’ont pas été identifiés dans les essais cliniques à grande échelle. Toutefois, le PRAC continuera à recueillir des informations et des études sur ces conditions.

« Le Comité était d’avis que l’efficacité prouvée du vaccin dans la prévention des hospitalisations et des décès dus au COVID-19 l’emporte sur la très faible probabilité de développer [ces maladies rares]», a soutenu le PRAC dans son communiqué.

Cependant, l’EMA a précisé que les patients doivent être conscients de la possibilité lointaine de tels syndromes, et si des symptômes évocateurs de problèmes de coagulation apparaissent, il faut alors consulter immédiatement un médecin ou informer les professionnels de santé.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022