25 C
Canada
Saturday, March 2, 2024
Accueil ACTUALITES Mali–La police démantèle un réseau de trafiquants d’organes humains

Mali–La police démantèle un réseau de trafiquants d’organes humains

La police malienne a démantelé un réseau de trafiquants d’organes humains. L’arrestation des membres du réseau fait suite à certains crimes commis par ces derniers dans la région de Kati, après une enquête.

D’après Maliactu, le commissariat du 1er arrondissement de Kati avait été alerté pour une information selon laquelle un homme a failli être égorgé alors que la police enquêtait sur un homicide pour lequel le sang de la victime a été emporté par ses bourreaux.

Suite à l’alerte, la police a pu mettre la main sur 4 individus. Soumis à un interrogatoire, ces derniers sont passés aux aveux. Les présumés malfaiteurs ont déclaré qu’ils étaient en mission pour un féticheur du nom de Daouda Yatarra dit Sitanè.  

A les en croire, le sang recueilli sur les victimes (puisqu’ils en ont fait beaucoup) était destiné au féticheur.  

Ainsi, dans la matinée du lundi 8 mars 2021, des agents du commissariat de police du 1er arrondissement de Kati aidée par la Brigade anti-criminalité (BAC) ont, dans le cadre d’une opération conjointe, arrêté sieur Daouda Yatarra.

La réquisition de son domicile a permis de retrouver trois armes dont un PA et deux carabines en sa possession. Ce dernier est donc placé en garde à vue et sera transféré devant le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Kati où il devra répondre de ses actes.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.