25 C
Canada
Monday, July 4, 2022
Accueil ACTUALITES Togo- Prof. Kako Nubukpo : « Je n’ai abandonné aucune de mes...

Togo- Prof. Kako Nubukpo : « Je n’ai abandonné aucune de mes convictions, aucun de mes principes »

Dans une interview accordée au confrère Jeune Afrique, Prof Kako Nubukpo, nouveau commissaire du Togo à l’Uemoa, revient sur la future monnaie eco, l’agenda de l’Uemoa ainsi que sur l’avenir économique du continent. Bonne lecture.

Jeune Afrique : Vous êtes connu comme un adversaire du F CFA, mais vous avez accepté de travailler à la commission de l’UEMOA, une institution qui promeut cette monnaie. Pourquoi ?

Kako Nubukpo : La Commission de l’Uemoa est une institution que je connais bien pour y avoir travaillé entre 2009 et 2012 comme conseiller technique coton et chef du pôle analyse économique et recherche, avant de rejoindre le gouvernement togolais.

C’est une institution qui a été créée à la veille de la dévaluation du F CFA en janvier 1994, afin d’assurer des fondements réels à la monnaie commune. La feuille de route de la commission de l’Uemoa me paraît plus que jamais d’actualité dans le contexte de transition du F CFA à l’eco, car nous aurons à traiter notamment de l’harmonisation des règles entre l’UEMOA et la Cedeao.

Ne craignez-vous pas que le « scénario OIF » se reproduise à l’UEMOA ?

Je n’ai pas conçu mon existence personnelle et professionnelle par rapport à la recherche de postes, sinon je serais resté au siège de la BCEAO que j’ai intégré dès mars 2000 au sortir de ma thèse de doctorat. J’y aurais certainement effectué une carrière stable et sans encombre.

Mais j’en ai démissionné au bout de trois ans car j’avais l’impression que mon potentiel humain ne pouvait pas s’y réaliser pleinement. J’ai toujours fait prévaloir mes convictions, notamment l’impératif pour notre génération d’intellectuels africains d’être au service de l’intérêt général, sur toute autre considération.

C’est ce qui a motivé mon engagement total au service d’une alternative monétaire au F CFA, que j’estime être la monnaie par excellence de la servitude, de la rente et des élites.

Je n’ai abandonné aucune de mes convictions, aucun de mes principes. Je pense avoir trouvé ma mission, celle de contribuer à l’émancipation monétaire de l’Afrique de l’Ouest, et j’espère ne pas la trahir. L’avenir nous dira…

Qu’est-ce qui justifie la décision d’organiser les états généraux de l’eco ?

Tout est parti des annonces des chefs d’États ivoirien et français le 21 décembre 2019 à Abidjan, relatives à la réforme monétaire dans l’Uemoa.

Alors qu’une conscience collective s’élevait pour réclamer une réforme institutionnelle, la Faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg) de l’Université de Lomé a décidé d’organiser un colloque international sur le thème « quelle monnaie pour quel développement en Afrique de l’Ouest : eco 2021».

La rencontre est prévue du 26 au 28 mai 2021. Elle réunira divers spécialistes et experts, professeurs, docteurs, doctorants, étudiants, organisations de la société civile, personnes d’intérêt et sera marquée par la présentation de travaux de recherches et l’exposé des positions de principe des personnalités et sociétés civiles africaines invitées.

Les deux principaux résultats attendus sont la rédaction d’un rapport sur la transition du F CFA à l’eco et l’établissement d’une feuille de route à soumettre aux chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao pour la mise en place de l’eco.

La réforme du F CFA annoncée par les chefs d’État ivoirien et français semble être dans l’impasse. À qui la faute ?

Il y a deux dimensions à prendre en compte. D’abord, la dimension symbolique et politique qui renvoie au nom de la monnaie et ensuite, la dimension économique qui concerne la neutralité ou la non-neutralité de la monnaie dans une économie.

Pour ce qui concerne le nom, celui-ci n’est jamais neutre. Il renvoie à votre identité. Ainsi, le F CFA renvoyait aux colonies françaises d’Afrique et le principe qui consiste à le débaptiser pour choisir un autre nom est une très bonne chose.

Encore faut-il savoir par quoi on le remplace. Quand les chefs d’États ont annoncé ce nom d’eco, j’ai tout de suite attiré l’attention sur le fait que l’agenda de l’eco est celui de la Cedeao. En outre,  il y a des critères pour rentrer dans l’eco, et en parler comme d’un substitut au CFA c’est créer une forme d’automaticité du remplacement qui pourrait ne pas être facilement accepté par les autres États de la Cedeao.

D’un autre côté, si l’on se veut pragmatique et que l’on prend en compte les coûts prohibitifs induits par tout processus de transition monétaire, pouvait-on choisir un autre nom de monnaie, alors que le projet était d’intégrer plus tard la future zone eco ?

Pour ce qui est de la dimension proprement économique, j’ai déjà eu le loisir de la traiter dans le cadre de diverses tribunes publiées dans Jeune Afrique depuis de nombreuses années.

Le G20 a approuvé le principe d’une allocation de droits de tirage spéciaux (DTS) d’un montant équivalent à 650 milliards de dollars. Est-ce une bonne nouvelle pour l’Afrique ?

La réponse est clairement oui, car le constat est unanime : les ministres africains des Finances et l’Union africaine ont appelé à une réponse continentale coordonnée au Covid-19, étayée par le déblocage urgent et immédiat de 100 milliards de dollars, dont 44 milliards devraient être consacrés à l’allégement de la dette de tous les pays africains. Les ministres ont également demandé un montant supplémentaire de 50 milliards de dollars pour financer un sursis de paiement des intérêts en cas de crise prolongée.

Sans en faire le principal moteur du développement de l’Afrique qui doit être avant tout endogène, j’appelle néanmoins la communauté internationale à un effort financier sans précédent en faveur du continent africain, en proportion de ce qu’elle a le courage de faire à l’heure actuelle pour le monde développé et émergent.

L’Afrique réclame aujourd’hui, au nom de notre commune humanité, un appui international d’envergure sans lequel elle compromettra non seulement sa capacité à proposer une réponse efficace à la pandémie, mais réduira également de façon irréversible, ses chances de réaliser l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Vous faites partie d’un groupe d’intellectuels sélectionnés pour débattre avec Emmanuel Macron à l’occasion du prochain sommet Afrique-France. Que faut-il attendre de ce rendez-vous ?

Le président Emmanuel Macron a demandé à l’historien camerounais Achille Mbembe la production d’un rapport sur l’avenir du partenariat franco-africain. Ce dernier a sollicité l’expertise d’un comité d’une dizaine de membres auquel j’appartiens. Il ne faut jamais refuser le débat car c’est de la confrontation que jaillit la lumière.

Le sommet Afrique-France de Montpellier constituera une occasion – parmi d’autres – de poser franchement les questions qui fâchent généralement la France en matière de positionnement sur le franc CFA : pourquoi la France tient-elle tant au franc CFA, d’autant qu’elle ne cesse d’affirmer que « le franc CFA est une monnaie africaine » ?

Mais l’avenir du partenariat économique entre l’Afrique et la France ne se résume pas au seul débat monétaire. L’urgence africaine est dans l’impératif de la transformation structurelle de son économie et il est important de co-construire de manière équitable avec la France – comme avec d’autres puissances installées ou émergentes – les voies d’une prospérité partagée. Il y va de la stabilité de l’Afrique et du monde.

Source: Jeune Afrique

9 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
9 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Adjovi
Adjovi
April 28, 2021 3:26 pm

La France a des intérêts en Afrique d’où sa fourberie et son arrogance. L’Afrique a – t ‘ elle des intérêts en France ? Si la réponse est non, nous devons arrêter même d’échanger des mots avec des français. Qu’ils aillent au diable !

QKHKqhfA
QKHKqhfA
April 28, 2021 4:46 pm
Reply to  Adjovi

Merci mon frere

hahaha
hahaha
April 28, 2021 5:54 pm
Reply to  Adjovi

Et pourtant vous venez de vous exprimer dans leur langue 😂😂😂😂 la libération commence par là.

Salifou
April 28, 2021 6:30 pm

Dieu merci d’avoir donné à l’Afrique des gens comme professeur Kako Nubukpo .
L’avenir nous dira.tout simplement.
Nous avons espoir qu’un jour l’Afrique s’en sortira bien.

humm
humm
April 28, 2021 7:13 pm

Ce Mr. Va se faire d´immense richesse sur le dos des pays de l´Afrique de l´0uest. Il a bien compris le system – et il fait la pluie et le beau temp. C´est un vendeur d´illusion qui est au service des autres. C´est des novicfs qui peuvent le croire…..

Sarge Rotlers
Sarge Rotlers
April 29, 2021 1:32 am

Ce qui m’a aidé à me débarrasser de l’hépatite B et de l’élargissement de la prostate avec le docteur Nelson Salim Herbs.
Je lui ai été recommandé à travers ce programme d’actualités sur les blogs où des séries de témoignages partageaient son bon travail, ses informations étaient partagées. Le docteur Nelson a des succursales à base de plantes médicinales dans la plupart des pays. J’ai acheté son produit à base de plantes que j’ai reçu à mon adresse via DHL, et selon ses instructions, j’ai été guéri dans les 21 jours sans effets secondaires. Je recommande le Dr Nelson à tout le monde
Hépatite, arthrite, virus de l’herpès, problèmes d’érection, cancer de la prostate, infertilité, faible nombre de spermatozoïdes et cancer du poumon E-mail; [email protected]
ou WhatsApp +212703835488

Sarge Rotlers
Sarge Rotlers
April 29, 2021 1:34 am

Ce qui m’a aidé à me débarrasser de l’hépatite B et de l’élargissement de la prostate avec le docteur Nelson Salim Herbs.
Je lui ai été recommandé à travers ce programme d’actualités sur les blogs où des séries de témoignages partageaient son bon travail, ses informations étaient partagées. Le docteur Nelson a des succursales à base de plantes médicinales dans la plupart des pays. J’ai acheté son produit à base de plantes que j’ai reçu à mon adresse via DHL, et selon ses instructions, j’ai été guéri dans les 21 jours sans effets secondaires. Je recommande le Dr Nelson à tout le monde
Hépatite, arthrite, virus de l’herpès, problèmes d’érection, cancer de la prostate, infertilité, faible nombre de spermatozoïdes et cancer du poumon E-mail; [email protected] gmail. com
ou WhatsApp +212703835488

Mazama
Mazama
April 29, 2021 7:16 am

Un intellectuel compradore! Voilà ce qu’il est notre compatriote Kako

Alphonse Tiatou
Alphonse Tiatou
April 29, 2021 8:47 am

Monsieur Nubukpo,
 
De cette interview découlent les points suivants:
 
1.  Ta trahison a ton propre principe de lutte contre la monnaie Nazie de pillage de l’ Afrique, le FCFA,
2.  Le sommet mal organise récemment par vous a l’ université de Lomé sur la future monnaie Eco
3.  La mort de Eco Ouattara et Macron avant que cette dernière ne voit le jour
4.  Relation France – Afrique
 

  1. Pourquoi vous avez ou vous allez trahir votre propre principe en acceptant ce poste de commissaire a l’ UMOA?

 
Il est impossible de combattre un principe en étant dans la chose, soit vous allez essayer comme vous le dite et vous serez sacquer comme ce fut le cas de la Francophonie, ou alors vous vous mentez, vous ferez rien.
 

  1. Le sommet mal organise par vous a l’ université de Lomé sur le FCFA et Eco.

 
Soit ce sommet fut organisé pour entériner les bavures de Ouattara et Macron sur le manière dont Ouattara avait poignarde ces paires de la CEDEAO sur l’ ordre de son maitre coloniale petit Macron, puisque vous n’ aviez pas invite les économistes des pays Anglophones et Lusophones ou soit que vous n’ aviez aucune idée de ce que recherche la Jeunesse Africaine du 21eme siècle en ce qui concerne et cette monnaie nazie FCFA et le comportement de la France de Macron envers l’ Afrique surtout l’ Afrique Francophone.
Le but par des gens comme vous devrait être simple, condamne le jeu de Macron qui consiste à remplacer sous la forme le nom de CFA par Eco en usurpant le projet de la monnaie unique de la CEDEAO et en plus concentrer le débat sur le projet de la monnaie unique de la CEDEAO et apporte des suggestions aux chefs d’ état de la CEDEAO.
 

  1. La mort de l’ Eco de Ouattara et Macron

 
Rappelons que le FCFA est une monnaie nazie qui prend sa source de la monnaie de Hitler pour la France lors de l’ occupation de cette dernière par Hitler. Après la 2eme guerre mondiale, la France a décidé d’ appliquer cette monnaie a ces colonies anciennes de l’ Afrique de l’ Ouest et Centrale, car, cette outils impose pour permettre à la France de continuer sa domination sur ces anciennes colonies afin de continuer par les piller. Les conséquences de cette monnaies depuis sa naissance jusqu’ à ce jour est fâcheuse car, cette monnaie a empêché le développement économique, industrielle et technologiques de tous les pays Francophones.
Pensez-vous la France qui selon De Gaule, n’ a pas d’ amis mais n’ agit que pour son intérêt va se laisser faire pour que le FCFA meurt ?
L’ Afrique n’ a pas besoin de la France pour prospérer et ceux qui continuent par rêver que sans la France l’ Afrique francophone ne peut pas prospérer est une leurre ou alors sont des traitres comme Alassane Ouattara.
Cet Eco de Ouattara et Macron est mort ne, car, aucun pays de la zone Anglophone ne joindra jamais cette monnaie car non seulement ils ne sont pas dupe comme le pensait Macron, mais qu’ ils ne sont pas bêtes. Prenons le Ghana  par exemple qui prospère grâce à la politique courageuse du Pr. Nana Akufo Addo. Le Ghana prospère grâce à sa monnaie unique, car, avoir sa monnaie unique consiste à avoir une souveraineté absolue qui permet au pays d’ agir de manière concrète pour le développement du pays et comment ? La souveraineté monétaire permet au pays d’ avoir la capacité d’ adopté quantitative Easing qui permettra à l’ état de financer les projets d’ industrialisation. Car, aucun pays ne se développe sans sa souveraineté monétaire,  qui d’ ailleurs permet a  l’ état d’ y participer aux financements des projets d’ industrialisation, ce qui d’ ailleurs attirent les investisseurs étrangers, ce n’ est pas par des prêts , ni par le mensonge de l’ apport de la banque mondiale et le FMI. Sinon, pourquoi les pays Francophones n’ ont pas pu développer malgré les contributions de la banque mondiale et le FMI et les dons des occidentaux depuis les indécences ? Au contraire, ces institutions ont accentue l’ appauvrissement des pays Francophones.
Donc, le Ghana et le reste des pays Anglophone n’ abandonneront jamais leur monnaie unique pour joindre une monnaie de Ouattara et Macron qui n’ a qu’ un seul but, la domination de la France et le pillage de la France.
Monsieur Nubukpo, comment tu définis l’ intellectualisme ? ce n’ est pas avoir des diplômes et le doctorat qui signifie qu’ on est intellectuel, mais avoir la capacité d’ utiliser son intelligence et savoir-faire profit de son peuple, a l’ amélioration de vie de ce peuple a l’ éducation de ce peuple etc. Cela veut dire que quelqu’ un qui n’ a pas été a l’ école mais qui a contribuer au développement et amélioration de conditions de vie de son peuple est un intellectuel.
Alors je vous invite à respecter vos principes et à mettre vos convictions sur le tapis pour changer la donne en Afrique francophone afin de changer et améliorer les conditions de vie de tes sœurs et frères noirs, autrement tu seras traite d’ un serviteur de la France.
 
 

  1. Relation France – Afrique

 
Soit ceux qui se considèrent intellectuels et qui font partis de la société civile Africaine doivent écouter la colère de la jeunesse Africaine et agir  ce qu’ exige cette jeunesse ou alors vous Monsieur  Nubukpo et vos collègues seront considérés comme des traites ou serviteurs de la France.
Au regard de ce qui vient de se passer au Tchad ou le Maréchal du Tchad le Idris Deby a été sauvagement et lâchement assassiné par son fils adoptif Kaka sous l’ ordre de son maitre Macron ; considérant les propos insultants et provocateurs de Macron lors des obsèques du feu Idris Deby, des propos répétés a Paris lors de la visite du président Tishekedi, la jeunesse Africaine ne veut plus attendre parler de la France, ni coopérer avec la France. La jeunesse Africaine exige purement et simplement la fermeture des bases militaires Françaises en Afrique car la France ce sert de ces bases pour assurer sa domination et pillages de nos ressources en commettant des actes criminels et assassinat. Après Deby a qui le tour ?
Les chefs d’ état de l’ Afrique Francophone doivent avoir le courage et dire a Macron que la jeunesse Africaine ne veut plus de la France, et vous Monsieur Nubukpo et vos collègues doivent avoir le courage de dire ça a Macron.
Si vous le ne dite pas à Macron, vous serez considéré comme des traites avec des conséquences que vous ne pouvez pas imaginer. C’ est fini la domination Française, la jeunesse Africaine est réveillée, elle posera des actes par tous les moyens pour chasser la France du continent Africain et que cela rentre bien dans la tête de Macron et tout ceux qui rêvent de continuer par soutenir la France.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022