25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-TVT et ses imperfections : Inacceptables, juge Taama

Togo-TVT et ses imperfections : Inacceptables, juge Taama

Le député Gerry Komandega Taama dénonce l’insuffisance dans la qualité des prestations de télévision nationale, TVT.

Le Togo a célébré mardi 27 avril 2021 les 61 ans de son accession à la souveraineté internationale. Le défilé militaire et paramilitaire se déroulait à la place des fêtes de la présidence de la République en présence du chef de l’État Faure Gnassingbé, des membres du gouvernement, etc.

Alors que le reste des Togolais suivaient en direct à la TVT le défilé militaire et paramilitaire, une panne technique surgie. La retransmission est interrompue, laissant pantois les téléspectateurs. Pour le député Gerry Taama, il faudra sanctionner, « quelqu’un doit payer », a-t-il écrit sur sa page Facebook, soulignant que « la médiocrité se nourrit de l’impunité ».

« Avec la covid-19, ce défilé militaire était la seule célébration officielle de la fête de l’indépendance. Vu que le grand public n’y était pas convié, seule la transmission en direct permettait à ceux qui cultivent encore un sentiment de patriotisme pour notre pays actuellement, de suivre l’événement. Et quelqu’un a pris ça pour gâter. Il faut sanctionner les responsables, qui qu’ils soient. La transmission hertzienne, par satellite et même par Facebook a été arrêtée, gbloo ! Inacceptable », a écrit le président du Nouvel engagement togolais (NET).

Puis il ajoute : « La TVT, malgré les investissements colossaux opérés à son profit, continue à décevoir. Il faut corriger ça ».

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Kagbelee
Kagbelee
April 28, 2021 3:42 pm

Des têtes doivent tomber à la TVT… C’est du sabotage en direct.

ZOZO PAPA
ZOZO PAPA
April 28, 2021 3:42 pm

des investissements colossaux, avec du matériels datant de la guerre et peut des techniciens c…, n’attendez pas grand chose

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.