25 C
Canada
Monday, May 23, 2022
Accueil ACTUALITES Togo- Gnimdéwa Atakpama à la jeunesse togolaise : « Vous êtes la...

Togo- Gnimdéwa Atakpama à la jeunesse togolaise : « Vous êtes la première victime de la dictature »

Cette-fois, ce n’est plus à ses confrères de l’opposition que Gnimdéwa Atakpama adresse particulièrement ses pensées, mais à la jeunesse togolaise. Le délégué national aux affaires intérieures du Parti des Togolais invite cette dernière à reprendre en main la lutte. Lisez plutôt!

Lutte pour la démocratie au Togo : les leçons de l’heure (3/3)

« Politise tes inquiétudes et elles inquiéteront les politiques », professe-t-on souvent dans les milieux de l’empowerment.

Cela fait plus trente (30) ans que les Togolais luttent contre un régime cinquantenaire qui se transmet de père en fils.

Malgré l’énorme tribut notamment en vies humaines consenti par le peuple, le changement positif souhaité n’est pas au rendez-vous.

Au lieu de crier à l’échec, sommes-nous en mesure de tirer les leçons de trente ans d’expérience ?

Nous avons fait ensemble la revue des stratégies de l’échec programmé et l’esquisse du projet de réorientation de la lutte.

Voyons maintenant comment une jeunesse libre et déterminée peut constituer une force citoyenne qui offrira au peuple ses espérances de liberté, de démocratie et de vivre-ensemble dans l’harmonie.

On raconte que deux jeunes hommes traversaient l’océan à bord d’un paquebot brinquebalant. L’un de ces jeunes dort dans la cale, l’autre voyage sur le pont.

Ce dernier s’aperçoit que le paquebot tangue. Effrayé, il demande à un marin : « Sommes-nous en danger ? » Le marin répond : « Si la mer reste aussi mauvaise, dans une demi-heure, le navire coulera. »

Alors le jeune homme se précipite dans la cale pour réveiller son compagnon. Il lui dit : « Si la mer reste aussi mauvaise, le navire coulera dans une demi-heure ! »

Et l’autre de répondre : « Qu’est-ce que tu veux que ça me fasse, le navire n’est pas à moi ! »

Voilà comment les jeunes togolais réagissent depuis quelques années. Ils sont de plus en plus indifférents.

Considérer que ce qui se passe autour de vous ne vous concerne pas signifie confier le pouvoir à ceux qui vous dépouillent de tout.

En vérité, le politicien qui vous promet des faveurs vous donne une chose, mais vous enlève tout le reste. De la main gauche, ils vous donnent un billet de 2000 FCFA et de la main droite, ils vous prennent votre droit de vivre dignement.

Comment font-ils ? En organisant la vie chère. Hier, les prix des produits de première nécessité augmentent. Aujourd’hui, c’est la flambée du prix des produits pétroliers.

Vous êtes la première victime de la dictature. Votre avenir est hypothéqué. A la place des emplois, on vous propose des sous-emplois. On vous propose de la générosité. La « générosité » n’est pas une perspective.

C’est pour cela que vous devez reprendre en main la lutte.

Pour cela, vous devez sortir du schéma partisan pour vous battre pour votre avenir au lieu de vous battre uniquement pour des partis politiques. C’est en cela que la lutte va répondre à vos préoccupations.

Certes, beaucoup feront tout pour vous faire croire que les choses ne changeront jamais et qu’il est inutile de se donner du mal pour qu’elles changent. Ne les croyez surtout pas. Au contraire, c’est parce qu’on ne s’engage pas que les choses fonctionnent ainsi.

Pour conclure, voici un poème de Edgar Guest intitulé C’était impossible :

« Il y a des milliers de gens pour te dire que c’est impossible ;

Il y a des milliers de gens pour te prédire l’échec ;

Il y a des milliers de gens pour te montrer du doigt un par un,

Les dangers qui t’attendent.

Mais boucle ta ceinture avec un petit sourire,

Enlève ta veste et lance-toi ;

Attèle-toi à la tâche en chantonnant.

C’est impossible et tu y arriveras. »

Gnimdéwa Atakpama

Délégué national aux affaires intérieures

Parti des Togolais

Lomé, le 14 juin 2021

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
tedlesaint
tedlesaint
June 16, 2021 7:16 pm

Depuis un certain temps, certains politiciens de l’opposition, empêtrés dans leur stratégie de conquête du pouvoir stérile et surtout difficile à suivre par leurs militants, tentent d’amener le citoyen lambda à prendre fait pour cause la lutte politique de cette opposition. D’aucuns parlent de lutte citoyenne, d’autres à l’instar de ce cadre du parti Togolais,Gnimdéwa Atakpama appellent la jeunesse togolaise à faire le job pour la classe politique de l’opposition. Mais durant cette difficile période sanitaire que les togolais ont enduré où était l’opposition togolaise? le gouvernement de son coté à monter à suffisance que bien que beaucoup de défis restent à relevés, les dirigeants sont proches du peuple ne ce reste que par les nombreux programmes entre autres Novissi, les cantines scolaires… Oui, il y a eu l’augmentation du prix des produits pétroliers puisque le gouvernement ne pouvait pas faire autrement mais quand même grâce à son soutien la hausse à été contenue. Comme on le dit si bien à l’impossible personne n’est tenu. La pandémie à mis à terre l’économie de la plus part des pays du monde. Mais, les autorités ne baissent pas les bras et prennent des initiatives efficaces pour relancer l’économie nationale, la Plateforme Industriel d’Adétikopé est là pour témoigner.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022