25 C
Canada
Saturday, April 20, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-13 présumés criminels aux mains des forces de l'ordre

Togo-13 présumés criminels aux mains des forces de l’ordre

Treize (13) individus dont six (6) Togolais, quatre (4) Nigérians et trois (3) Béninois ont été présentés ce lundi 06 septembre 2021 par la Gendarmerie Nationale comme étant membres d’un vaste réseau de malfrats.

Les mis en cause, selon la Gendarmerie, sont impliqués dans des actes de braquage et de cambriolages à Lomé et à Langabou dans la préfecture de Blitta.

Ils sont également identifiés comme auteurs de plusieurs baraques et cambriolages de maisons à Lomé ainsi que de la mairie d’Agoè-Nyivé 6 et d’une société de commerce à Légbassito, entre juillet et août 2021.

Le mode opératoire de ces malfrats, précise l’institution, “consiste à faire irruption de jour ou de nuit, encagoulés ou à visage découvert, dans les domiciles de leur cible, dans des services, magasins et boutiques présentant un intérêt particulier. Ils dépouillent les victimes de leurs biens avant de prendre la fuite à dos de motos”.

Par ailleurs, il a été découvert à leur domicile, un pistolet automatique de fabrication autrichienne et son chargeur vide, des joints de cannabis, deux ordinateurs portatifs dont un a été emporté lors du cambriolage des bureaux de la mairie d’Agoè-Nyivé 6, deux machettes et des téléphones portables.

La Gendarmerie Nationale précise par ailleurs que ses services recherchent certains malfrats liés au réseau, qui sont actuellement en fuite.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Saint Avlekete
Saint Avlekete
September 7, 2021 6:41 pm

Well done Gendarmerie

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.