25 C
Canada
Sunday, November 28, 2021
Accueil ACTUALITES Dernière minute : Mali/Guinée-La CEDEAO hausse le ton contre les juntes

Dernière minute : Mali/Guinée-La CEDEAO hausse le ton contre les juntes

Comme nous l’avions annoncé, un sommet extraordinaire des chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) consacré aux crises politiques en République de Guinée au Mali, a lieu ce dimanche à Accra, au Ghana, avec de nouvelles pressions contre les dirigeants militaires.

Au cours de ce sommet extraordinaire, les chefs d’Etat on fait le point sur la situation dans les deux Etats membres.

Selon les confrères de Afrikpage au Ghana, la rencontre de ce dimanche est principalement marquée par un durcissement des sanctions individuelles contre les putschistes dans les deux nations ouest-africaines

Au Mali comme en Guinée, les militaires qui ont pris le pouvoir ont dissous le gouvernement et les institutions et aboli la constitution.

Au lendemain du coup d’État en Guinée le 5 septembre 2021, la CEDEAO a annoncé des sanctions ciblées contre les auteurs du putsch et a appelé à des élections dans les six mois, appelant à une transition « très courte ».

La CEDEAO a également décidé de geler les avoirs financiers des nouveaux dirigeants du pays et des membres de leur famille, et de leur imposer des interdictions de voyager.

L’organisation sous-régionale a suspendu la Guinée de son adhésion et envoyé une mission à Conakry pour rencontrer le chef de la junte, le colonel Mamadi Doumbouya, ainsi qu’Alpha Condé, renversé et arrêté le 5 septembre.

En ce qui concerne le Mali, la CEDEAO a imposé des sanctions principalement économiques et suspendu le pays de l’organisation à la suite du putsch du 18 août 2020.

Ces sanctions ont été levées suite à l’engagement des militaires dirigés par le colonel Assimi Goïta à une transition de 18 mois maximum à compter de septembre 2020. Ils avaient prévu des élections le 27 février 2022.

Lors d’un sommet extraordinaire le 16 septembre à Accra, l’organisation sous-régionale a exigé que les militaires maliens « respectent strictement le calendrier de transition » vers le rétablissement d’un régime civil.

Nous y reviendrons.

4 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
4 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Etiko
Etiko
November 8, 2021 12:59 am

Hahaha 😹😹 une CEDEAO des papis ponchos et des accros de 3e, 4e mandat etc… Hihihi. Vive l’armée vaillante et nationaliste du Mali et de la Guinée. Tenez bon. Le Fraudeur Kidnappeur du Togo lui fait pitié.

Amegan
Amegan
November 8, 2021 7:47 pm

Principalement je suis contre les coups d’Etats de Militaire, car eux memes ne sont pas mieux que les civile. Certains d’entre eux se deshabillent et ce mettent en civile tout simplement pour piller.
Mais quels Moyens ont nos populations pour se decoudre de ces tyrans et voyoux qui sont accrocher au pouvoir et ne veulent plus le quitter. Ce n’était meme pas aussi un probleme si ces dirigeants veillaient bien sur le bien commun. certains d’entre eux modifient les contitutions pour seulement que continuer á piller. Meme si eux meme ne fait pas il ferment lex yeux sur ses ministres pilleurs. Alors là il fallait une vraie armée rpublicaine intervienne et netoyer la maison . Mais force est de constater qu’elle est elle aussi pire.
Alors quel sor est il reserver á l’Afrique ???????

Tchouka-cool
Tchouka-cool
November 9, 2021 9:18 am
Reply to  Amegan

Admettons qu’au Togo, tout va bien sauf une seule chose:

– les soins de santé.

Et que seul de jeunes militaires qui se moquent de tous les accords-freins, ferment les frontières et mettent nos dirigeants à l’isolement, puis priorité absolue sur la construction d’un système de santé et de nombreux centres de soin pluri-disciplinaires en l’espace de 6 mois.

Dans pareil cas, doit on accepter et encourager le putsch, pour ne pas le nommer, ou se soumettre aux injonctions d’une CEDEAO qui n’aide en rien le peuple à relever la tête ?

À savoir pour le cas d’exemple que le Togo dispose effectivement d’un excellent service de santé des armées …,

La CEDEAO à mon très humble avis serait mieux à conseiller ou diriger des cités bien bâties avec des règles respectables et non des ruines que ses décisions perpétuent faute de vision actuellement.

En bref, oui ou non à un coup
constructif et nationaliste au Togo ?

Ayo Adojutelegan
Ayo Adojutelegan
November 9, 2021 3:51 pm

il faut battre le fer par le fer et quand il est chaud. nous venons de le voir en ethiopie ou le dictateur hamed abiye va bientot etre contraint a la demission par les ebelles du TPLF. le regime dictatorial et dynastique des gnassingbe est un regime qui ressemble a un iceberg geant avec une grande base/socle immergee et qui repose sure une armee et une elite intellectuelle tribalisee a outrance et un sommet heteroclyte factice former d un melange de traitres et de felons de tt bords qu’on essaye de faire passer a la communaute internationale comme un regime democratique. Tant ceux qui pretendent representer les aspirations democratiques du vrai peuple ne prendront pas la mesure des choses veritables, ce regime de pere en fils s’accrochera toujours au pouvoir en commettant des crimes contre l’humanite.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022