25 C
Canada
Friday, May 20, 2022
Accueil ACTUALITES Mali- Et si la France s'en cachait un peu !!!

Mali- Et si la France s’en cachait un peu !!!

Sur sa page Facebook, le confrère Luc Abaki se prononce sur la crise malienne. L’ancien Directeur de LCF (La Chaîne du Future) voit la main de la France derrière les lourdes sanctionnés prononcées par la CEDEAO contre le Mali. Lecture.

Mali- Et si la France s’en cachait un peu !!!

Je ne sais pas s’il existe encore sur le continent africain, des gens qui seraient dupes ! Voyons, juste au lendemain des sanctions cruelles prises par les chefs d’État de la CEDEAO dans le but d’étouffer méchamment leurs frères du Mali, Emmanuel Macron, le président français, est monté au créneau pour soutenir l’instance sous-régionale et affirmé, tout seul, que l’UE était également dans la même dynamique.

Ainsi donc la France est le seul pays européen à affirmer ouvertement qu’elle soutenait ce projet de suicide du peuple malien programmé exprès par ses propres parents de la sous-région. Dans ma culture, il est souvent dit que si un sorcier ne se trouve pas dans votre propre maison pour servir de complice, aucun autre ne viendra de l’extérieur pour disposer de votre âme.

C’est exactement ce qui se passe dans le dossier malien. En effet, la ministre française des armées, Florence Parly avait déjà annoncé, depuis décembre, que la CEDEAO allait prendre des sanctions corsées contre ce pays.

Le sommet de décembre n’a juste fait que différer ces sanctions. Puis c’est encore elle qui affirme que dans le bras de fer qui oppose son pays au Mali, tous les moyens seraient utilisés y compris la CEDEAO pour faire courber l’échine aux dirigeants maliens. Pari réussi, nous y sommes de plain-pied. Et si au moins le France s’en cachait un peu! Tout le monde sait en vérité qu’elle joue son hégémonie et même sa survie dans le Sahel.

Dès lors qu’elle a trouvé en appui de vrais traîtres prêts à livrer en pâture leur frère comme Joseph l’avait fait à Jacob, cela ne suffit pas pour qu’elle fasse semblant de se taire et ne jouer peut-être qu’un rôle catalytique ?Il est difficile pour un esprit sensé de comprendre la capacité de trahison dont font montre les chefs d’État de la CEDEAO qui foulent ainsi au pied, toutes les règles de la morale, tous les atouts identitaires propres à l’Afrique, toute la fierté qu’on peut espérer de l’Afrique, pour composer aussi aveuglément avec une puissance extérieure en vue d’effondrer un Etat entier sous le seul prétexte que les dirigeants maliens n’auraient pas réussi à organiser à temps des élections.

La vie démocratique d’un État souverain se résume-t-elle exclusivement à des élections folkloriques ? A quoi cela sert-il d’organiser dans des conditions hâtives et précipitées des élections qui ne vont donner aucun cage de légitimité au supposé élu et donc ne garantissent guère l’extirpation définitive du virus qui a toujours rongé ce pays ? Comment la CEDEAO s’explique-t-elle sa passivité, sa tolérance et même sa complicité dans les coups d’État électoraux, les cambriolages des constitutions en son sein pendant qu’elle se montre aussi sensible et outré par les autres formes de coups d’État qui ne respectent que le parallélisme de formes des coups précédents ?

L’on aurait compris l’attitude de la CEDEAO si ses dirigeants n’avaient pas une pleine conscience des causes du mal qui ronge le Mali, et avec lui, tout le sahel dont le Burkina et le Niger. Mais qu’ils sachent que la France a fait sauter le verrou Kadhafi en vue de prendre le contrôle du Golfe du Guinée et du Sahel aussi insolemment riche en sous-sol, et qu’ils fassent semblant, malgré tout, de tout oublier jusqu’à se permettre d’enfoncer le Mali dans la boue, alors que son peuple ne demande qu’à jouir de son droit à une vie libre, est fortement ahurissant.

Est-ce donc vrai que nos chefs d’État ne sont en vérité que des chasseurs d’hôtel à la solde de France qui n’ont aucune capacité de se faire par eux-mêmes, leur opinion sur leur propre pays et ceux de leurs frères vis-à-vis de qui ils ont l’obligation morale de manifester solidarité, soutien et protection ? Je vous laisse répondre à cette question. Mais toujours est-il que la France, après avoir utilisé les menaces, les intimidations, les insultes et même la cour diplomatique aux dirigeants maliens sans succès, a lancé sa dernière cartouche, la CEDEAO, en vue de parvenir à ses fins au Mali. Mais si jamais, là aussi, la formule ne marche, il en sera ainsi fini d’elle en Afrique.

Luc Abaki

7 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
7 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
COVID Togolais
COVID Togolais
January 12, 2022 11:00 am

Dites moi monsieur ABAKI, vos enfants que vous nourissez, soignez, peuvent-ils librement poser des actes dont ils refuseraient d’assumer les conséquences? Les militaires, s’ils sont aussi bons, qu’ils retournent dans leurs casernes et qu’ils aillent déloger les djihadistes.
Un bon officier, c’est celui qui, fin stratège est capable de gérer et gagner une bataille sauf qu’au MALI, ces officiers qui dirigent, ne tiennent que grâce à la France.
On peut accuser la FRANCE comme on veut, c’est le pays européen qui à forcer les autres à la suivre et normal qu’elle parle en premier. Aussi, les migrants qui meurent en mer sont en grande partie des maliens. Sans oublier le désordre que l’instabilité du MALI à sur la Côte d’Ivoire, le Niger et le Burkina.
En Afrique, on passe plus notre temps à critiquer et à penser que nos malheurs nous tombent sur la tête à cause des méchants alors que les méchants, c’est nous mêmes.
En 50 ans, citer moi un pays d’Afrique noir qui s’est developpé. A l’inverse, les pays asiatiques dont nous étions devant sont venus nous dépasser. La politique est au centre des activités des africains alors que nos terres arrables sont là. Aucun politicien même le plus méchant n’a empêché un africain de moderniser notre agriculture qui, après des siècles à l’âge de la pièrre taillée.

Lada
Lada
January 12, 2022 12:53 pm

Que veulent en réalité nos intello? Si la France est derrière ces décisions nous disons merci à cette France. C’est du moins une France plus juste qu’avant. Un régime putsch n’a pas sa place. Une armée est là pour ramener la justice interne et défendre le pays des agressions extérieures. La vocation militaire est loin de la confiscation de pouvoir.
C’est malheureux de voir les yeux rivés de ce colonel sur le pouvoir dans ce Mali occupé à 80% par des hommes de surcroît non formés.
Colonel votre devoir c’est reconquérir les limites territoriales du Mali. Après tu peux revenir à la présidence par voie élective étant civil.
Colonel vous donnez plutôt raison à cette France. Votre passion pour le pouvoir est une source de tous nos maux.
Si vraiment vous êtes patriotes prenez pitié des millions des Maliens , les seuls malheureux qui en payeront les frais de ces sanctions

Souleyman cisso
Souleyman cisso
January 12, 2022 1:06 pm
Reply to  Lada

Tu es vraiment malade, pire que les idiots chef d’ etats de la sous region, tu n’ as rien dans la tete, tu n’ es qu’ un vrai noir sans cervelle. Tu as vraiment lu l’ article ou tu comprends rien en Francais simple ecrit par l’ auteur.
Tu penses que ton pays le Togo est mieux que le Mali, c’ est a dire penses tu vraiment que le Togo est une democratie? combien d’ annes Faure est au pouvoir? Vraiment?

Lada
Lada
January 12, 2022 3:19 pm

Année

El Niño
El Niño
January 12, 2022 3:41 pm

Mon frère Souleymane, les écrits de ce machin ‘ Lada’ sont le fruit de la réflexion d’un Faure-Mouton. Ce sont des gens comme ça que la dictature des Gnassingbé a formé pendent 62 ans a réfléchir par le ventre.

Nous, peuple togolais, nous soutenons le peuple frère du Mali et nous condamnons les sanctions d’une Cedeao aux ordres. C’est l’occasion pour le Mali de sortir de ces 2 institutions: Umoa et Cedeao.

FUGEE
FUGEE
January 12, 2022 4:16 pm
Reply to  Lada

Tu penses que une élection est la panacée de la démocratie?
Ce pays est par des querelles qui persistent depuis des décennies.
A l’heure actuelle si on fait des élections, dans quatre mois les problèmes vont resurgir.
Plusieurs pays africains sont dans ce cas, à commencer par le Togo et la Côte d’Ivoire par exemple. Tant que la base n’est pas solide l’édifice ne tiendrait pas

La-bas Lomé
La-bas Lomé
January 12, 2022 6:37 pm

Mr Abaki, ce ne sont pas des chefs d’état qui ont pris ces sanctions contre le Mali. Ce sont des chefs de tas!!! DES TAS DE VAURIENS!!!

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022