25 C
Canada
Wednesday, April 17, 2024
Accueil ACTUALITES David Kpelly : " Réflexions métaphysiques sur le polo de Vincent Aboubacar...

David Kpelly : ” Réflexions métaphysiques sur le polo de Vincent Aboubacar “

Félicitations au Cameroun et réflexions métaphysiques sur le polo de Vincent Aboubacar

Maintenant que tout est fini, félicitons le Cameroun pour cette belle CAN. Organiser une telle compétition dans le contexte actuel n’était pas gagné. Ils ont tenu et se sont battus par tous les moyens pour réussir à le faire. Et cela est déjà une réussite que ne pourront éclipser ou ternir les quelques couacs dans l’organisation.

C’est vrai qu’on ne connaîtra jamais le vrai âge de leurs joueurs, surtout Vincent Aboubacar et Bassogog qu’on est plus enclin à appeler grand-père quand on les croise, vu l’ampleur de leur calvitie, mais fermons les yeux sur ça. Est-ce que c’est tout qu’on est obligé de connaître dans cette vie ? L’âge des joueurs camerounais c’est comme les voies du Seigneur: impénétrables.

Bref, ne nous éloignons pas de l’essentiel : disons à l’unisson bravo au Cameroun. Le pari a été gagné.

Et comme le Cameroun c’est le Cameroun, ils nous ont offert une touche spéciale pour la fin. Pour la première fois dans l’histoire du foot, on est monté dans les tribunes chercher le trophée. Parce qu’il était posé devant papa Popol qui ne pouvait pas descendre le donner aux joueurs sur la pelouse.

Bravo aux lions, bravo à Eto’o, bravo à Vincent Aboubacar (son polo d’hier c’est lui même qui l’a acheté ou bien c’est cadeau de sa belle-mère, donc qu’il était obligé de porter?), bravo au Cameroun. Ayop, ayop, ayop.

David Kpelly

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Felix
Felix
February 10, 2022 1:01 pm

Juste à titre informatif et dans le domaine du divers:

Le tricot (T-shirt) de Vincent Aboubakar est de marque “Burberry”.Il avait une cape de la même marque dans les tribunes.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.