25 C
Canada
Sunday, April 21, 2024
Accueil ACTUALITES Guerre en Ukraine : Fin de l'hégémonie occidentale

Guerre en Ukraine : Fin de l’hégémonie occidentale

La guerre en Ukraine préoccupe plus d’un. L’écrivain togolais, Festus Tamakloé dresse une analyse de la situation actuelle en Kiev. Selon le Délégué Pays du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) en Allemagne, cette guerre amorce la fin de l’hégémonie occidentale dans le monde. Lecture.

LA PEUR A CHANGÉ DE CAMP
la fin de l’hégémonie occidentale

Le monde a observé sans coup férir, l’invasion de l’Afghanistan avec son cortège de milliers de morts pour rien, les Taliban, jadis ennemis jurés y règnent à nouveau en maître absolu 20 ans après. A quoi ont servi ces vies arrachées, mutilées, ces cœurs meurtris sur la conscience irréprochable de L’Amérique et ses valets belliqueux ?

Le monde a observé tambour battant, Le matraquage médiatique des hypothéqués armes de destructions massives qu’aurait détenu Saddam Hussein, autrefois allié de l’oncle Sam pendant la guerre Iran-Irak. A quoi ont servi ces milliers de morts, ces handicapés à vie, ces troublés psychologiquement sur la conscience irréprochable de L’OTAN et de ses alliés ?

En ce jour de 2011, le monde a regardé avec stupéfaction, Muammar Gaddafi, agonisant et suppliant ses bourreaux de lui laisser la vie sauve. Jusqu’à présent la Libye autrefois prospère est à feu et à sang, sanctuaires des terroristes et des trafiquants de tout acabit. Le renversement du régime a transformé toute la région en poudrière de terrorisme dont les tentacules se font déjà ressenties jusqu’aux côtes ouest africaines. A quoi ont servi ses vies arrachées, mutilées, ces cœurs meurtris sur la conscience irréprochable de L’OTAN et de ses alliés ?

Je vous passe les bombardements en Côte d’ivoire par un pays membre de L’OTAN, les bombardements et le dépeçage de la Yougoslavie, n’en parlons même pas des bombardements sur la Syrie qui a été sauvé de justesse par l’Ours.

Il est clair que ces différents théâtres de conflits ne servent que l’intérêt d’un seul et même système. Je veux dire notre légendaire communauté internationale qui est d’ailleurs composée seulement de l’occident et l’Australie.

L’hystérie antirusse entretenue depuis des décennies par l’oncle Sam et ses valets est de plus en plus accompagnée par une hostilité pernicieuse facilitant l’expansion boulimique jusqu’aux frontières de l’Ours. Instrumentalisé et porté à bout de bras par l’OTAN, l’Ukraine est en train de payer le prix fort en étant le dernier pays tampon entre OTAN et la Russie. L’ours a été patient, soyons sincères au regard de la crise de Cuba en 1962.

La peur a changé de camp, l’Allemagne consacrera désormais un pourcentage conséquent de son PIB à son armée selon Olaf Scholz devant le parlement, la France et autre grand pays d’Europe repensent à leurs budgets militaires. Les prix des hydrocarbures galopent, le prix du pain augmente vertigineusement, les populations font des stocks de nourriture.

Les médias mainstreams reprennent en boucle les mêmes refrains et matraquages médiatiques qui peignent L’OTAN en l’agneau courageux et innocent tandis que l’Ours est le diable guerrier et sanguinaire qui dépèce ses propres enfants.

L’Afrique observe de loin la confrontation hégémonique entre les superpuissances qui de plus en plus ne s’engagent plus dans des guerres par procuration mais dans l’invasion d’un pays par l’un et l’autre se contentant de condamner avec véhémence du bout des lèvres. L’Afrique qui s’est fait enrôler de force dans les guerres mondiales n’enverra ses fils mourir pour une cause qui n’est pas la leur. Les faits sont têtus et l’Afrique panse toujours ses plaies engendrées par les mêmes qui nous demandent de condamner ou de prendre position officielle contre l’un ou l’autre.

L’ours a démontré que les frappes chirurgicales tant vantées ne sont guère les seuls apanages de l’oncle Sam. Les frappes sur les bases militaires près de LVIV(Ukraine) en témoignent que l’ours peut anéantir toutes vies à tout moment et n’importe où. De mémoire d’hommes, nous croyons jusque-là que l’oncle Sam est le dieu sur terre.

L’ours va encore plus loin dans sa démonstration de forces brutes en faisant usage de ses missiles hypersonique(Kinjal) furtif, plusieurs fois plus rapide que le son. La peur a changé de camp. Les guerres que L’OTAN a l’habitude de mener loin de ses frontières se rapprochent d’elle, sa population vit désormais dans une psychose de peur permanente qui jusqu’à présent était plutôt réservée aux afghans, syriens, irakiens, Libyens et autres.

Cette guerre amorce la fin de l’hégémonie occidentale dans le monde. Cette hégémonie qui consiste à ne réfléchir, penser ou agir qu’à travers l’occident. Tout ce que l’occident dit ou pense est bon. Si l’occident estime que la démocratie est la bonne forme de gouvernement pour un pays alors c’est bon. S’il décide par après le contraire alors tout doit changer à nouveau.

Mis à part les guerres d’indépendance et de sécession, les États-Unis n’ont plus connu de guerres sur leurs territoires depuis au moins 100 ans, mais malheureusement ils sont au premier plan s’il s’agit de détruire le pays ceux qui n’acceptent pas leurs hégémonies. L’Amérique belliqueuse dans son appétit vorace entraîne l’Europe de l’ouest dans ses aventures boulimiques qui se confrontent aujourd’hui à L’ours. Quel autre pays dans ce monde possède une base militaire sur le sol américain ? Je vous passe le nombre de bases militaires de l’oncle Sam à travers le monde entier. Le pire est que l’oncle Sam entraîne lentement mais sûrement l’Europe vers une nouvelle guerre loin de ses propres frontières.

Le traitement de l’information pendant la guerre Russo-ukrainiennes est une démonstration flagrante et sans détour de la façon dont l’occident conçoit le monde, l’hégémonie, nous l’avons démontré plus tôt. L’occident sympathise avec les ukrainiens, de facto tout le monde sans distinction doit le faire, l’occident organise des collectes de fonds un peu partout, alors tous les pays doivent le faire…

De mémoire d’hommes, nous ne nous rappelons pas de pareil empathie de la part de l’occident, ni pour la cause palestinienne, ni pendant la guerre de Libye, Afghanistan, Irak, Syrie ou la guerre oubliée du Yémen, des milliers de mort dans le sahel qui d’ailleurs est la conséquence directe de la guerre en Libye. L’hypocrisie a atteint son paroxysme.

Festus Tamakloe
Écrivain poète éditorialiste
Lomé, 20 mars 2022

4 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
4 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Tonhonon
Tonhonon
March 23, 2022 1:26 pm

On aura vraiment tout avec de tels piètres analyses.

Donc notre nommé HTCE pense que les coalisés occidentaux ne bénéficient rien des guerres en Irak, en Syrie, Libye, en Somalie, en Ukraine et elles la font?

De quel changement de camp de la peur parle-t-il au juste?
Pense-t-il que l’OTAN a vraiment peur de la Russie et vice versa?

Écoutez, ceux qui doivent avoir peur ce sont des faibles comme l’Afrique que tous ces belliqueux pillent pour faire la guerre.

Edoh
March 23, 2022 1:33 pm

On a beau pleurer la maison de son voisin quand elle brule, que fait-on de la sienne

El Niño
El Niño
March 23, 2022 7:58 pm

Je veux que quelqu’un m’explique comment ce rigolo d’écrivain Festus Tamékloé arrive t’il a pondre de telles énormités.

Que connait notre HCTE nommé de la géo-politique mondiale? Est-il politologue?

Je pense que nous devons rester tres loin de cette guerre entre 2 dominateurs. Notre problème en Afrique c’est la faim, les guerres tribales et nos régimes de non-élus.

Occupons-nous de nos problemes et laissons les nantis se faire la guerre entre eux.

Akonta
Akonta
March 23, 2022 10:18 pm
Reply to  El Niño

El Niño, il est vrai que cet écrivaillon a formulé maladroitement ses idées, mais je ne pense pas que les Africains sont enclin aujourd’hui à prendre fait et cause de façon aveugle pour la Russie ou pour le bloc occidental en déconfiture économique et sociale. Je ne pense pas que les pays africains vont fournir des “Tirailleurs modernes” pour la Russie ou pour les Etats-Unis d’Amérique dans ce conflit. La preuve: beaucoup de pays africains se sont abstenus du vote de résolution à l’ONU au sujet de la crise russo-ukrainienne et certains ont même voté contre!
Comme tu l’as si bien dit, nos problèmes majeurs en Afrique sont des régimes illégitimes et prédateurs en place au profit prioriraire de l’oligarchie prédatrice occidentale, la faim, le manque d’infrastructures routières et hospitalières, le manque d’emploi pour la population active, l’absence de bonnes politiques d’enseignement et de recherches scientifiques, l’absence de bonnes politiques agro-foncières …
Mais ces conflits entre ces grandes puissances affectent déjà et continueront d’affecter négativement nos pays africains. Voilà pourquoi nous devons être inquiets légitimement.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.