25 C
Canada
Thursday, August 11, 2022
Accueil ACTUALITES Guerre Russo-ukrainienne : Le Ghana n'a pas peur d'en parler

Guerre Russo-ukrainienne : Le Ghana n’a pas peur d’en parler

Le gouvernement de Nana Akufo-Addo ne semble pas être intimidé par les avertissements de Vladimir Poutine qui ne veut pas que la présence de ses troupes en Ukraine soit qualifiée d’invasion ou attaque contre des civils. Alors que plusieurs gouvernements africains font silence radio sur la crise, le Ghana avertit qu’il tiendra la Russie responsable si quelque chose arrivait à un Ghanéen en Ukraine.

Le gouvernement appelle donc la Russie à respecter le droit humanitaire alors que le gouvernement s’efforce de garantir la sécurité de tous les Ghanéens en Ukraine.

Cela a été annoncé par la ministre des Affaires étrangères, Shirley Ayorkor Botchwey, lors d’une conférence de presse sur la crise russo-ukrainienne.

“La Russie est responsable de la sécurité et de la sûreté de nos citoyens et nous appelons ses dirigeants à respecter le droit humanitaire”, a-t-elle déclaré aux journalistes.

“Le gouvernement est déterminé à assurer la sécurité et la sûreté de tous nos citoyens en Ukraine. Les opérations militaires en cours ont mis la vie de nos compatriotes en danger et nous avons appelé la Russie à mettre fin à la guerre et à se retirer,” martèle la diplomate.

Les relations entre le Ghana et l’Ukraine ont été stables et en 2021, le gouvernement du Ghana a donné son approbation au gouvernement ukrainien pour établir une mission diplomatique au Ghana.

Les exportations économiques et commerciales entre le Ghana et l’Ukraine ont également été assez encourageantes, car les principales exportations du Ghana comprennent le manganèse, le minerai d’aluminium et la poudre de cacao, tandis que les principales importations du Ghana en provenance d’Ukraine comprenaient des barres de fer laminées à chaud, des barres de fer brut et du fer laminé à froid.

L’année dernière, la relation russo-ghanéenne est tombée sur un os lorsque le Ghana a annulé sa décision d’acheter le vaccin russe Covid-19, Stputnik V à la suite d’une controverse.

Cela a commencé lorsqu’un journal norvégien, VG, a révélé que le Ghana utilisait les services d’intermédiaires pour se procurer 3,4 millions de doses de vaccins. Mais c’était à un coût plus élevé de 19 $ autre que le prix d’usine d’origine de 10 $.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Tchouka-cool
Tchouka-cool
March 5, 2022 7:32 am

Le Ghana peut sortir du silence qu’il veut.
Le problème est qu’il faut trouver uns solution pour évacuer ses ressortissants.

Et ce ne sont pas les russes qui ont interdit à leur ressortissants de sortir Ukraine, mais les racistes de convenance qui voulaient évacuer en priorité leurs femmes et enfants.
Et puis d’une part, ils supposent que les Africains n’ont pas de visa européen pour entrer en Pologne ou ailleurs.

Quelle tractation diplomatique a mené le Ghana pour créer une couloir d’évacuation à ses ressortissants.

Pour occuper un poste de responsabilité, il faut parfois des attributs multiples.

Le Ghana en tout cas fait mieux que bien d’autres.

Ernest A.K. Donko
May 23, 2022 3:11 pm
Reply to  Tchouka-cool

Je pense que le gouvernement Ghanaen doit simplememt aller évacuer ses resortissants de l’Ucraine que de comencer à critiquer la Russie et se mettre à supporter ce bloc occidental satanique; voilà.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022