25 C
Canada
Sunday, December 4, 2022
Accueil ACTUALITES Burkina Faso/Assassinat de Thomas Sankara : Prison à vie pour l'ex-président Blaise...

Burkina Faso/Assassinat de Thomas Sankara : Prison à vie pour l’ex-président Blaise Compaoré

Au pouvoir pendant vingt-sept et exilé en Côte d’Ivoire depuis sa chute, en 2014, M. Compaoré a été reconnu coupable d’avoir commandité le meurtre de son prédécesseur, tué lors d’un coup d’Etat, en 1987.

L’ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, a été condamné mercredi 6 avril, par contumace, à la prison à perpétuité pour sa participation à l’assassinat de son prédécesseur, Thomas Sankara, tué avec douze de ses compagnons lors d’un coup d’Etat, en 1987.

Le tribunal militaire de Ouagadougou a également condamné à la perpétuité le commandant de sa garde, Hyacinthe Kafando, et le général Gilbert Diendéré, un des chefs de l’armée lors du putsch de 1987. Blaise Compaoré, en exil depuis 2014 en Côte d’Ivoire, et Hyacinthe Kafando, en fuite depuis 2016, étaient les grands absents de ce procès qui avait débuté il y a six mois.

Ce procès historique s’est ouvert en octobre 2021, trente-quatre ans après la mort de Thomas Sankara, icône panafricaine, assassiné lors d’un coup d’Etat qui avait porté au pouvoir Blaise Compaoré. Ses avocats avaient dénoncé « un procès politique » devant « une juridiction d’exception », estimant que la procédure « ne vaut rien ».

Trente ans de prison ferme avaient été requis contre Blaise Compaoré par le parquet du tribunal militaire de Ouagadougou pour « attentat à la sûreté de l’Etat », « recel de cadavre » et « complicité d’assassinat ». La même peine avait été requise contre Hyacinthe Kafando, ancien commandant de la garde de M. Compaoré, autre grand absent du procès, en fuite depuis 2016 et accusé d’« assassinat ».

Outre ces deux absents de marque, douze autres accusés ont assisté à ce procès-fleuve, parmi lesquels le général Gilbert Diendéré, un des chefs de l’armée lors du putsch de 1987, pour qui le parquet militaire avait requis vingt ans de prison pour les mêmes chefs d’inculpation que M. Compaoré, plus « la subornation de témoins ». Le général Diendéré purge déjà une peine de vingt ans pour une tentative de coup d’Etat en 2015.

Comme la plupart des accusés présents, il avait plaidé non coupable et les avocats de la famille Sankara ont regretté qu’aucun n’ait avoué ou ne se soit repenti. « Personne ! Nous demandons au tribunal de rendre justice aux familles. Nous ne voulons pas une vengeance, nous demandons simplement justice », a déclaré l’un d’eux, Prosper Farama.

Procès perturbé par un putsch

Le procès a été perturbé par le coup d’Etat du 24 janvier du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, qui a renversé le président élu, Roch Marc Christian Kaboré. Il a une première fois été suspendu au lendemain du putsch, puis, le 31 janvier, « jusqu’au rétablissement de la Constitution » mise en sommeil lors du coup d’Etat, puis rétablie par la junte au pouvoir, permettant sa reprise.

Mais de nouvelles interruptions sont survenues, dont une à la suite de la prestation de serment de M. Damiba devant le Conseil constitutionnel, le 16 février. La défense a alors introduit une requête, en soulignant qu’on demandait des condamnations pour « attentat à la sûreté de l’Etat », alors que le putsch du lieutenant-colonel Damiba, validé par le Conseil constitutionnel, constituait en lui-même un « attentat à la sûreté de l’Etat ». Cela « consacre la prise de pouvoir par la force comme un mode constitutionnel de dévolution du pouvoir », avaient soutenu les avocats de la défense. Un argument « non fondé » rejeté par le Conseil constitutionnel, permettant la reprise du procès.

Arrivé au pouvoir par un coup d’Etat, en 1983, Thomas Sankara a été tué avec douze de ses compagnons par un commando lors d’une réunion au siège du Conseil national de la révolution (CNR) à Ouagadougou. Il avait 37 ans.

La mort de Thomas Sankara, qui voulait « décoloniser les mentalités » et bouleverser l’ordre mondial en prenant la défense des pauvres et des opprimés, a été un sujet tabou pendant les vingt-sept ans de pouvoir de M. Compaoré, contraint de partir à la suite d’une insurrection populaire, en 2014.

Source: Le Monde (Titre légèrement modifié)

13 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
13 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Kombaté
Kombaté
April 6, 2022 2:49 pm

La vérité fini toujours par triompher.Les togolais connaissent bien l histoire de ce coup d état plus que les propriétaires du coup d état.vraiment.Qu est ce qu on n a pas entendu ici au Togo ?Tout sauf rien.C est Eyadema qui est derrière le coup,c est séi Mèmène et yark qui sont partis donner main forte à compaoré et tenez vous bien je dis bien tenez vous bien rire.La tête de Thomas sankara est à Lomé 2 ,c est sur cette tête que l ancien président Eyadema a élevé son trône.Au moment ou le jugement bâtait son plein on a eu l information comme quoi le corps de Thomas d’Ankara a été déterré ou on pouvait voir tous ses squelettes y compris sa crâne.J ai peur du Togolais vraiment.Un peuple menteur ,calomniateur,sans état d âme qui ne mérite même pas la vie à cause de sa bouche puante et pleine de mensonges et d injures.un peuple salo .Lors du jugement aucun nom togolais n a été cité absolument pas .La question que beaucoup d entre nous se pose où et quand les togolais je dis les togolais ont vu l officier venu fraîchement de France yark et le chef de la police Mèmène au Burkina lors du push en 1987?maaaaaa

pour la clarité de l'esprit
pour la clarité de l'esprit
April 6, 2022 4:23 pm
Reply to  Kombaté

Lorsque je lis ton écrit, j’ai subitement une image. L’image de toi en train de manger du gari tout en parlant hayahaya!
Comment peux tu stipuler que ce procès a tout révélé alors même que Diendéré ne veut pas parler et que Blaise et son compagnon sont en fuite? Nul ne peut démentir sur la base de ce procès la contribution sur diverses formes de certains chefs d’État d’alors qui trouvaient Thomas trop dérangeant..

Kombaté
Kombaté
April 6, 2022 4:59 pm

Voila je te retourne la flèche ok comment peut on condamner quelqu’un à travers son silence ou à travers les témoignages de certaines personnes qui se disent proches de Thomas?la grande question est : ils ont vus compaoré ou diendere l arme en main et tiré à bout portant sur Thomas? Nul part Compaoré n a revendiqué être l auteur du coup d état.parlant de la complicité de l ancien pouvoir togolais rien n est sorti lors du procès.Le nom Togo n est même pas cité,nul part n a été dit qu après l avoir cribler de balles la tête de Thomas a été coupé.Le prisonnier choisi pour l enterrement des corps a bien dit qu il a bien reconnu Thomas malgré que son corps était imbibé du sang ok .Arrêtez tout ça mes togolais et repentez vous vous mentez trop trop trop

sen
sen
April 6, 2022 6:46 pm
Reply to  Kombaté

On dirait que lorsque toi tu ouvres ta bouche c’est pour sortir des insanités quoi!
On est fort un temps et le reste du temps on est faible dit un adage. Blaise l’aura compris à ses dépens. Que cela serve de lecons pour tous ceux qui pensent qu’il sont au dessus de la loi. Personne n’avait parier que blaise serait lâché un jour comme ca. Le temps règle beaucoup de choses.

Nagano
Nagano
April 6, 2022 2:51 pm

Il ne faut surtout pas s’arrêter au procès, il faut envoyer un commando en côte d’ivoire capturer le principal interessé.

La-bas Lomé
April 6, 2022 4:16 pm

Blaise Compaore est condamné à mourir en exil en Côte d’ivoire !!!

Ayo
Ayo
April 6, 2022 9:18 pm

ARMEE RUSSE = ARMEE TRIBALE DU TOGO = GENOCIDAIRE A BE ET A SOKODE = GENOCIDAIRE A KIEV, BOCHA, IRPIN MARIOUPOL = ARMEE DE SAUVAGES SANS AUCUN HUMANISME = DOIVENT SANCTIONNEES = DOIVENT ETRE DETRUITES

Abon entendeur salut

Agbogbo
Agbogbo
April 6, 2022 11:06 pm
Reply to  Ayo

Que vient chercher l’armée russe dans cette affaire de condamnation de Blaise Compaoré pour assassinat de Thomas Sankara il y a plus de 30 ans?
Mec Ayo on dirait que tu as pêté les plombs pour mélanger ici torchons et serviettes!
Et qu’est-ce que tu attends pour aller sanctionner l’armée tribale du Togo et l’armée tribale russe?
Hummm, pauvre togolais !
Aucun effort de discernement et aucun libre-arbitre!
En voilà un qui est toujours prêt à aller dans tous les sens, au gré du vent …

Kombaté
Kombaté
April 7, 2022 1:37 am
Reply to  Agbogbo

Mon frère affaire des togolais je ne suis plus partant .tout ce que je demande à Dieu qu il bénisse le Togo.Eyadema est parti avec l intelligence des togolais .Après la mort de ce dernier et bien plus rien ne va plus dans la tête du togolais.C’est vraiment très inquiétant

Ayo
Ayo
April 7, 2022 9:49 am
Reply to  Kombaté

Et pourtant elle est tribale cette armée comme le dirait Galilée Galileo!!!

Ayo
Ayo
April 7, 2022 8:12 am
Reply to  Agbogbo

J’attends de finir de baiser ta mère avant d’aller sanctionner l’armée genocidaire russe et l’armée tribale genocidaire des Gnassingbe aka milice tribale.
Tu penses que tu es plus intelligent que kk1?
Regardez moi ce semi-analphabète improductif archétype vrai du togolais abruti et bouseux villageois aussi qui veut donner des leçons aux gens?
Ton intelligence d’animal de brousse bouseux et idiot est tellement inférieur à celui d’1 singe que tu ne pourrais jamais saisir la portée de ce que je dis ou ce que j écris ou fait.
J ai pas besoin qu un illettré comme toi vienne ouvrir son bec sale bec puant pour se mêler de mes affaires.
Comment un animal au QI inférieur à celui d’un poulet comme toi peut-il comprendre la raison, la signification et la portée de ce qui est dit, écrit ou fait par des gens au QI nettement supérieur???

Agbogbo
Agbogbo
April 7, 2022 11:39 am
Reply to  Ayo

Oh Ayo, pourquoi toute cette tempête dans un verre d’eau de la part de quelqu’un comme toi dit avoir le QI d’un robot de la NASA?
Faure Gnassingbé, le champion d’UNIR, aura raison de te dire: “Je ne vois pas le rapport”.
Mec Ayo, tu es toujours passé à côté de la question de fond: que vient chercher l’ “armée tribale russe” et l’ “armée tribale togolaise” dans une condamnation judiciaire par contumace de Blaise Compaoré au Burkina Faso?
Mon gars, tu risques de faire une crise cardiaque ou un AVC à l’allure où tu prends les choses terre à terre et comme une “offense personnelle”
Hihihihihihi

tedlesaint
tedlesaint
April 7, 2022 8:40 am

Le procès sur l’assassinat de l’icône de la révolution burkinabé, s’est achevé par la condamnation à perpétuité de l’ancien chef de l’Etat Burkinabé, compagnon d’arme de Thomas Sankara, Blaise Compaoré, aujourd’hui en exile en Coté d’Ivoire. Pour les observateurs avisés, de ce procès disent clairement que celui-ci est la preuve palpable que la justice du pays des hommes intégrés à su se mettre malgré les péripéties au-dessus de la mêlée pour trancher de manière impartiale. Même si l’ancien président, le commanditaire de ce assassinat, qui a adopté la nationalité ivoirienne n’est pas prêt pour faire son retour, la justice aura fait son boulot, c’est pour cela sans nul doute d’aucuns parlent d’un procès historique, qui fera date dans la mémoire collective des burkinabés voir de tous les africains.

Popular News

Togo-Résultats de la Loterie américaine DV-2022 attendus ce samedi

Cliquez ici, pour vérifier si votre demande a été sélectionnée à la loterie des visas, DV-2022