25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil PAYS RDC Belgique/RDC: 61 ans après son assassinat, Bruxelles remet la dent de Patrice...

Belgique/RDC: 61 ans après son assassinat, Bruxelles remet la dent de Patrice Lumumba à sa famille

Une cérémonie exceptionnelle s’était déroulée ce matin à Bruxelles en Belgique. Il s’agit de la remise d’une relique du premier Premier ministre Patrice Lumumba, le héros de l’indépendance de la République démocratique du Congo à sa famille et à son pays.

Cette relique une dent, a été conservée durant toute cette période par un policier belge chargé de faire disparaître la dépouille du résistant Patrice Lumumba assassiné.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo a présenté les excuses de son gouvernement et reconnu la responsabilité morale de la Belgique dans cet assassinat. Quant au Premier ministre RDCongolais Michel Sama Lukonde la date du 20 juin 2022 « entre dans les annales de l’histoire ».

La grande question tout de même demeure. Qui sont les commanditaires et les exécutants de ce crime ignoble ? Quelles sont les puissances derrière cet assassinat ? Seront-ils, publiquement, un jour connus en dehors des rumeurs et de certains témoignages ? Va-t-on déclassifier les archives sur cet acte criminel pour qu’enfin les RD Congolais et au-delà que les Africains fassent le deuil de l’illustre Patrice Lumumba ?

Anani Sossou

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Saint Avlekete
Saint Avlekete
June 21, 2022 9:56 am

Et ceux là nous parlent de droit de l’homme, de démocratie, etc.. Alors qu’ils sont eux mêmes des vrai criminels, ils ont commis des choses horribles contre les Noirs, aujourd’hui ils restituent une dent de Patrice Lutumba, ouvrez leur manuel scolaire s’ils enseignent tous ces crimes aux élèves ?

Africains, réveillons nous.

Saint Avlekete
Saint Avlekete
June 21, 2022 7:55 pm
Reply to  Saint Avlekete

Lire : Patrice Lumumba

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.