25 C
Canada
Saturday, April 20, 2024
Accueil OPINIONS Société Côte d’Ivoire/Election HCTE/Napo Léon Gbati :" Nul ne doit être exclu et...

Côte d’Ivoire/Election HCTE/Napo Léon Gbati :” Nul ne doit être exclu et ne doit se sentir exclu”

Candidat à l’élection du Haut conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE) en Côte d’Ivoire, l’homme d’affaires, Napo Léon Gbati appelle ses compatriotes « à faire preuve de sagesse au cours de ce processus électoral ».

Le Directeur général de Queen Jennifer grâce construction Sarl (QJG), candidat à l’élection à Haut conseil des Togolais de l’extérieur, s’adresse au corps électoral.

En effet, dans un message rendue publique le vendredi 2 septembre 2022, Napo Léon Gbati encourage les électeurs à aller s’enregistrer, la date butoir étant le 15 septembre prochain.

Il saisit l’occasion pour rappeler que seule l’union fait la force. « Il est vrai que depuis un certain moment la communauté togolaise traverse une crise sans précédent. Une crise qui a profondément fissuré le tissu social au sein de la communauté. Une crise qui a gravement porté atteinte à l’image de la Communauté Togolaise tant chez les autorités ivoiriennes que togolaises. Il est temps d’y remédier. Nous appelons toute la Communauté Togolaise au calme, au respect et à la discipline. Ce sont des valeurs que nous a léguées la terre de nos aïeux », écrit-il, insistant que son équipe s’emploie actuellement pour ramener la sérénité.

Et d’ajouter : « Nous travaillons depuis un moment à l’apaisement, au pardon et à la réconciliation. Nous avons saisi l’occasion du processus électoral pour placer notre candidature sous le signe de la réconciliation, la cohésion et l’inclusion communautaire. Tout togolais, homme ou femme, où qu’il soit, doit se sentir concerné par l’action communautaire. Nul ne doit être exclu et ne doit se sentir exclu », souligne M. Gbati dans son message.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.