25 C
Canada
Sunday, April 21, 2024
Accueil ACTUALITES Sport Togo-L’an 1 du décès de Kpadé Mebounou, ex-élégant capitaine des Eperviers

Togo-L’an 1 du décès de Kpadé Mebounou, ex-élégant capitaine des Eperviers

Pétri de talent, élégant sur le terrain, Kpadé Clément Mebounou, un ancien capitaine emblématique de l’Etoile Filante de Lomé et de l’équipe nationale du Togo a rejoint ses ancêtres il y a un.

Il aura tout donné à son club et à son pays, mais meurt dans le dénuement à l’âge de 76 ans. C’était le mercredi 22 septembre 2021 et enterré quelques semaines plus tard, le 16 octobre plus précisément au cimetière de Yokoè.

« Durant six (6) années de carrière internationale marquées d’abnégation et performance, Monsoeur MEBOUBOU Kpadé avait été un modèle pour ses paires, consacré capitaine lors de la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun en 1972 », regrettait alors la Fédération togolaise de football (FTF) dans un communiqué.

 Dans ce document, l’instance faîtière nationale sportive ajoutait que « cette disparition est une grande perte pour le monde du football togolais » et de présenter « ses sincères condoléances à la famille du défunt, à ses proches ainsi qu’au club Etoile Filante de Lomé ».

Cela fera un an jour pour jour, le jeudi prochain que cette vieille gloire a quitté le monde des vivants. Il est prévu, pour marquer ce premier anniversaire de son décès, une messe ce dimanche 25 septembre prochain dans la matinée en l’église Saint Antoine de Padoue de Hanoukopé à Lomé.

Bien qu’il ait été un artiste sur le terrain durant toute sa carrière, mouillant le maillot avec abnégation et détermination, il n’a pas bénéficié du « respect des autorités de son pays », se désole le chroniqueur Yves de Fréau.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.