25 C
Canada
Saturday, March 2, 2024
Accueil ACTUALITES Ce qui se dit entre l'ancien Premier ministre du Togo et le...

Ce qui se dit entre l’ancien Premier ministre du Togo et le président de la FIFA

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a rencontré à Doha, l’ancien premier ministre du Togo Gilbert Fossoun Houngbo, actuel dirigeant de l’organisation internationale du travail (OIT). L’instance dirigeante du football dans le monde l’a annoncé dimanche soir.

Les discussions ont porté sur la coopération future, y compris l’établissement d’un protocole d’accord entre les deux organisations.

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a rencontré une délégation de l’Organisation internationale du travail (OIT) à Doha dirigée par le directeur général, Gilbert F. Houngbo, pour discuter de la coopération future entre les deux organisations, notamment de la signature d’un protocole d’accord entre les deux organisations.

«Nous collaborons avec l’OIT depuis plusieurs années et nous voulons nous assurer que notre coopération fructueuse se poursuivra à l’avenir», a déclaré le président Infantino.

“Le renforcement de la relation entre la FIFA et l’OIT fait également partie de l’héritage de la Coupe du Monde de la FIFA 2022, notamment via le Legacy Fund que nous allons créer, et qui sera dédié aux travailleurs du monde entier.”

Le président de la fondation FIFA, Mauricio Macri, et le chef du Bureau de projet de l’OIT pour l’État du Qatar, Max Tuñón, ont également participé à la réunion.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.