25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Justice Nazra Saïd Hassani, Bernard Madoff comorien ?

Nazra Saïd Hassani, Bernard Madoff comorien ?

L’affaire qui secoue les Comores n’est que celle liée à un montage financier frauduleux connu sous le nom de  pyramide de Ponzi. Au centre de toutes les accusations une jeune trentenaire du nom de Nazra Saïd Hassani.

Celui qui a incarné le mieux le montage financier consistant à rémunérer les clients par les fonds donnés par les nouveaux investisseurs s’appelle Bernard Madoff, un homme d’affaires américains, interpellé, jugé et condamné à une lourde peine.

Aux Comores, nombreuses personnes ont souscrit à la pyramide de Ponzi. Un système frauduleux qui serait mis en place par Nazra Saïd Hassani, une jeune dame, anciennement employée de Huawei, une société chinoise.

Cette dernière, selon Rfi, « est soupçonnée d’être la principale responsable d’une affaire d’escroquerie touchant plusieurs personnalités du pays, dont des commerçants, des banquiers mais pas seulement ». La somme en jeu est chiffrée à 2,5 milliards de francs comoriens.

Quand le pot eaux roses est découvert, Nazra Saïd Hassani et certains de ses proches sont pointés du doigt. Ils ont, dans un premier temps, quitter discrètement leur pays avant de se faire attraper en terre malgache. Ils sont rapatriés et vont devoir répondre de leurs actes à l’issue d’une enquête en cours actuellement.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.