25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil PAYS Sénégal Sénégal-Amara Diouf a tout pour devenir un grand buteur

Sénégal-Amara Diouf a tout pour devenir un grand buteur

Amara Diouf, une pépite du football sénégalais, a marqué de son empreinte la Coupe d’Afrique des nations (CAN) U 17 en terre algérienne alors qu’il n’a que 14 ans.

Il aura suffi d’une compétition internationale pour que le jeune attaquant soit déjà comparé à son aîné et compatriote Sadio Mané. Une comparaison qui vaut la peine à partir du moment où celui qui a débuté le football en étant gardien de but a été impressionant et décisif tout au long du tournoi.

Forcé par son père, Ady Diouf,  à devenir attaquant, Amara gravira vite les échelons sous les ordres du paternel, en surclassant toutes les catégories. C’est tout naturellement qu’il a été choisi comme capitaine et leader de Lionceaux pour aller disputer la CAN U17, compétition qu’ils remportent grâce, en grande partie, à lui.

Le numéro 10 des Lionceaux s’en sort avec 5 buts, désigné trois fois « homme du match ». Avec à la clé le record battu de buts détenu par l’autre phénomène Victor Osimhen (4 buts) en 2015.

 Amara Diouf et Sadio Mané

« S’il continue sur sa lancée, il sera au même niveau que Sadio Mané », compare Talla Fall, le directeur Marketing et membre fondateur de Génération Foot, centre au sein duquel le prodige évolue.

Et de poursuivre «  Sadio faisait la différence, à lui seul. Il a quasiment permis à Génération foot de monter en Ligue 2 avant son départ pour Metz. Amara est de la même trempe, il est même plus exigeant envers lui-même. Sadio était plus altruiste, et Amara plus buteur », souligne-t-il.

Une chose est sûre, dans 4 ou 5 ans, le meilleur buteur de la CAN U17 2023 quittera son pays pour l’Europe, notamment la France.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.