25 C
Canada
Sunday, May 19, 2024
Accueil ACTUALITES Sénégal – Le pouvoir convoque un dialogue national de 2 semaines

Sénégal – Le pouvoir convoque un dialogue national de 2 semaines

Annoncé par le Chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, quelques semaines plus tôt, un dialogue national va s’ouvrir ce 30 Mai 2023 entre les acteurs politiques du pays. Le menu de ces discussions ainsi que son objectif n’étant pas concrètement précisés, plusieurs poids lourds ont déjà décliné cette invitation du gouvernement.

C’est sur une initiative personnelle du président Macky Sall que cette convocation à un dialogue national est adressée à la classe politique de même qu’aux acteurs de la société civile sénégalaise. C’est un secret de polichinelle que les suspicions d’une volonté de l’actuel Chef de l’Etat à un 3ème mandat cristallisent les tensions dans le pays.

Sur les points à discuter, le pouvoir est resté évasif. Le porte parole du gouvernement, le ministre Abdou Karim Fofana simplement a indiqué que chaque parti est libre de venir avec les sujets qui l’intéressent, mais du côté du gouvernement les points comme « l’usage des réseaux sociaux à outrance, la tendance à décrédibiliser les institutions ou l’appel à la violence » pourraient s’inviter aux débats. 

Cette dernière « précision » du pouvoir en place laisse croire que ce dialogue sera un véritable capharnaüm si tous les acteurs sociopolitiques du Sénégal devraient y participer avec sa « préoccupation particulière ».

Par contre certains observateurs décèlent en cet appel de Macky Sall une volonté de discussion sur ses intentions de 3ème mandat. Celui-ci avait d’ailleurs affirmé que juridiquement aucun texte ne l’empêche de participer aux présidentielles de 2024 mais que cette question de sa participation ou non devrait être politiquement discutée.

C’est probablement ce cadre de discussion que voudrait mettre en place Macky Sall. Cette analyse pourrait dans le même temps justifier les refus des principaux acteurs politiques comme Ousmane Sonko, Aminata Touré ou Déthié Fall de participer à ce dialogue.

7 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
7 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Là-bas Lomé
May 21, 2023 5:32 pm

Toujours les mêmes scénarios concoctés par les officines de la Françafrique pour enfumer les opposants à leurs régimes vassaux. Macky Macaque Sall doit tout simplement DEGAGER après son deuxième et dernier mandat !!!

Mitimi
Mitimi
May 21, 2023 7:48 pm

Macky va tres mal finir s’il s’entete pour un 3eme mandat. On est au Senegal, pas ailleurs.

Boom
Boom
May 21, 2023 11:32 pm
Reply to  Mitimi

“on est au Senegal” ne veut pas dire que tu y es aussi….

Là-bas Lomé
May 22, 2023 2:11 am
Reply to  Boom

Qu’est-ce que tu en sais? Tu ce connais le compatriote Mitimi???

Boom
Boom
May 22, 2023 12:02 pm
Reply to  Là-bas Lomé

s’il y était et vit réellement la situation sénégalaise , il aurait avancé des arguments et preuves qui le pousse à dire ce qu’il avance..
Pas besoin de le connaître et ni te connaître pour dire ce que j’ai à dire ainsi que toi.
Merci

Mitimi
Mitimi
May 23, 2023 12:51 pm
Reply to  Boom

Mon argument, il est plutôt simple. Il s’appelle troisième mandat d’Abdoulaye Wade. Quand tu forces, ça casse. Macky en sait quelque chose. Toutes les populations de la sous région ne sont pas des moutons. Mais l’avenir nous dira bien le reste. S’il force et passe tranquilement, ce ne sera donc pas le Senegal que moi je connais.

Ayo
Ayo
May 23, 2023 8:17 am

S.O.S: Un togolais père de famille vivant en Allemagne et revenu au Togo durant le mois de Mai 2023 a été battu à mort et assassiner à son domicile à Lomé pour avoir critiquer Faure GNASSINGBE à l’aéroport de Lomé Tokoin.
Le monsieur qui souffrait des troubles mentaux avait critiquer publiquement Faure GNASSINGBE à son arrivée à l’aéroport de Lomé. Après avoir quitté l’aéroport, il fut suivi par les miliciens Kabye de Pya à la solde de Faure Gnassingbe qui ont rattrapé notre frère et l’ont battu à mort ds son domicile.
La vidéo du cercueil et du corps de notre frère circule sur les réseaux sociaux.
PRIÈRE VULGARISER AU MAXIMUM ET INFORMER L’AMBASSADE D’ALLEMAGNE

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.