25 C
Canada
Monday, March 4, 2024
Accueil ACTUALITES Togo- Le changement et la libération arrivent inexorablement en 2030, selon Pyramide...

Togo- Le changement et la libération arrivent inexorablement en 2030, selon Pyramide Togo

Le sens de l’histoire sur le territoire du Togo obéit-il à un ordre cyclique de temps Aiôn, marqué par des bouleversements libérateurs pour le Peuple togolais ? Sentinelle, que dis-tu de la nuit ?

«La nuit est longue, mais le jour vient», répond la sentinelle. Ces paroles énigmatiques, prononcées par Sylvanus Olympio, le père de l’indépendance du Togo, dès le début de son discours historique proclamant solennellement l’avènement de l’indépendance, en ce jour mémorable du 27 avril 1960, continuent de résonner sur les oripeaux de la dictature militaro monarchique sexagénaire. Elles nous plongent dans une réflexion profonde à la fois historique et prophétique dont la signification métaphysique et cosmique demeure à ce jour à élucider. Ces propos laissent présager que malgré les vicissitudes et les ténèbres qui assaillent et enveloppent le chemin de lutte pour la libération du Peuple togolais, l’aube de l’espérance se lève toujours, apportant avec elle un nouvel élan vers un avenir plus lumineux mais souvent vite obscurci.

Cette espérance est-elle liée à une conception dynamique et cyclique du sens de l’histoire ? La Pyramide, se positionnant en tant que lieu de convergence des réflexions stratégiques et d’actions méthodologiques, s’est engagée à apporter des pistes de solution à la crise séculaire qui affecte le Togo. Dans cette optique, elle a adopté une approche holistique qui allie politique, géopolitique, sociologie, culture, économie, philosophie, spiritualité, science, histoire, technologie et numérologie, s’appuyant sur l’énergie des temples emblématiques de la sagesse égyptienne, à savoir les Pyramides, symboles de la civilisation pharaonique de nos ancêtres africains de l’Égypte antique.

Cette grille de recherche examine le concept du temps dans ses trois dimensions, à savoir Aiôn, Chronos et Kairos, ainsi que son influence sur le déploiement du sens de l’histoire.

L’histoire est le cadre où se déploie la raison universelle, suivant une direction inhérente aux événements. Notre approche se veut matérialiste plutôt qu’idéaliste, se détachant ainsi des influences divines pour se fonder exclusivement sur la raison historique. Contrairement à la conception hégélienne où l’esprit guide la matière, nous soutenons que c’est la matière qui structure et détermine l’esprit dans le devenir du monde au sens de karl Marx.

Que nous révèle l’histoire du Togo vue sur cet angle ?

L’histoire du Togo est marquée par des bouleversements mondiaux importants notamment la Conférence de Berlin, la Première Guerre mondiale, la Deuxième Guerre mondiale, la Guerre froide, le vent de l’Est et la chute du Mur de Berlin. Si nous examinons attentivement les événements qui ont façonné ce pays, nous constatons une série de transformations majeures qui ont eu des répercussions significatives sur son développement socio-politique et sa lutte de libération. Des périodes de colonisation à la lutte pour l’indépendance, en passant par les régimes politiques successifs, le Togo a connu des changements géostratégiques profonds qui ont influencé sa trajectoire historique, et qui semble obéir à un cycle précis du temps Aiôn. Le concept de temps Aiôn, issu de la philosophie grecque, renvoie à une notion de temps cyclique ou éternel, en contraste avec le temps linéaire du Chronos.

C’est une dimension temporelle qui transcende les événements individuels et qui est associée à des cycles récurrents dans le déroulement de l’histoire. L’Aiôn est souvent considéré comme un temps mythique ou archétypal, représentant des forces universelles et des motifs répétitifs qui façonnent le cours des événements à travers les âges. Les bouleversements cycliques dans l’histoire du Togo ont souvent été accompagnés de tensions, de conflits et de défis économiques, mais ils ont également été le terreau fertile pour l’émergence de mouvements de résistance, d’aspirations démocratiques et de quêtes d’identité nationale et de liberté.

Comprendre l’histoire tumultueuse du Togo nous permet d’appréhender les enjeux contemporains auxquels le pays est confronté et d’œuvrer stratégiquement à la libération du Peuple togolais et à la construction d’un avenir plus stable et prospère.

Examinons les dates marqueurs de l’histoire du Togo pour en déduire la fonction numérologique du sens de l’histoire : 1886, 1922, 1958, 1994 et 2030. Ces dates ont une particularité, elles pressentent une constance  différentielle de 36 ans. Nous allons recourir à la numérologie pour en déceler le sens caché. Rappelons que la numérologie est une pratique qui attribue des significations symboliques aux nombres, en les reliant aux événements de la vie. Dans le cas des dates qui marquent indéniablement l’histoire du Togo, nous pouvons appliquer des techniques de numérologie pour tenter d’illustrer le cycle, le sens, la signification et prévoir l’avenir.

1886 : En numérologie, on peut réduire cette date en additionnant les chiffres: 1 + 8 + 8 + 6 = 23, puis 2 + 3 = 5. Le chiffre 5 est souvent associé à des changements majeurs, à des événements imprévisibles et à des défis à surmonter. En 1884, le Togo était partagé entre les Allemands et les Britanniques, avant de devenir une colonie allemande en 1886 à la suite de la conférence de Berlin de 1985 au cours de laquelle l’Afrique a été partagée comme un morceau de gâteau parmi les puissances impérialistes et colonialistes de l’époque. Cette date marque donc un tournant dans l’histoire du Togo, avec une domination de régime colonial allemand.

1922 : En réduisant cette date, on obtient 1 + 9 + 2 + 2 = 14, puis 1 + 4 = 5. Encore une fois, le chiffre 5 est présent, suggérant que cette période était marquée par des défis et des changements. En 1922, le Togo qui était un protectorat sous le contrôle de l’Allemagne, est devenu un mandat de la Société des Nations, après la Première Guerre mondiale, et a été administré conjointement par la France et le Royaume-Uni. Le Togo se libère après de 36 ans de colonisation allemande à la suite des bouleversements de la Première Guerre mondiale mais tombe sous une nouvelle colonisation celle de la France et du Royaume Unis. Cette période était donc caractérisée par des transitions et tensions entre les différentes puissances coloniales.

1958 : En réduisant cette date, on obtient 1 + 9 + 5 + 8 = 23, puis 2 + 3 = 5. Le chiffre 5 réapparaît, soulignant que cette période était également marquée par des changements et des défis importants. En 1958, le Togo est devenu une république indépendante de la tutelle française qui a duré 36 ans, à la suite de la première élection libre et démocratique, provoquée par la lutte épique et acharnée des nationalistes togolais et les conséquences de la Deuxième Guerre mondiale. Cette période de transition a été marquée par des tensions politiques et des bouleversements économiques. Le Togo devient indépendant, libéré du joug colonial français ouvrant la porte de l’espérance après 72 ans (36 * 2) de domination coloniale.

1994 : En réduisant cette date, on obtient 1 + 9 + 9 + 4 = 23, puis 2 + 3 = 5.

Une fois de plus, le chiffre 5 est présent, soulignant les défis et les changements qui ont caractérisé cette période. De 1990 à 1993, le Togo a connu une transition politique tumultueuse, avec des élections controversées et des violences généralisées à suite de la chute du Mur de Berlin. Cette période a également été marquée par une crise économique et une instabilité politique persistante. Il a fallu 36 ans de lutte sous un régime de plomb militaro dictatorial pour que le Togo connaisse à nouveau une lueur d’espoir à travers une deuxième victoire électorale en 1994 ouvrant les portes de l’espérance de démocratie et de liberté mais très vite bloquées comme en 1958 ou 1922.

Si on ajoute 36 ans à 1994, on tombe sans une projection future sur 2030 : En réduisant cette date, on obtient 2 + 0 + 3 + 0 = 5. Le chiffre 5 apparaît encore une fois, suggérant que cette période pourrait également être marquée par des changements majeurs et des défis importants liés au conflit ukrainien, au basculement du monde dans le multipolarisme et au réveil de la conscience et la dynamique panafricaine d’indépendance et de souveraineté de l’Afrique. Bien sûr, il est impossible de prédire l’avenir avec certitude, mais en se basant sur l’histoire passée du Togo, on pourrait s’attendre à ce que cette période soit caractérisée par des transitions politiques et économiques  importantes. Le changement et la libération du Togo arrivent inexorablement en 2030.

Des bouleversements et des tensions importants pourraient précéder cette période d’espérance et de libération.

En somme, en utilisant des techniques de numérologie pour analyser les dates importantes de l’histoire du Togo, nous avons pu constater que le chiffre 5 apparaissait à chaque fois, suggérant que chaque période était caractérisée par des changements majeurs et des défis importants.

L’histoire du Togo est aussi, en effet, marquée par un cycle de période de domination Chronos qui dure 36 ans.

En examinant la constante différentielle entre les dates à partir de 1886, on peut constater que cette différence est toujours de 36 ans. Cette constance peut avoir une signification symbolique en numérologie, car le nombre 36 peut être réduit en additionnant ses chiffres : 3 + 6 = 9. Le chiffre 9 est souvent associé à l’achèvement d’un cycle, à la réalisation d’un objectif ou à la fin d’une phase importante de la vie.

En appliquant cette signification au Togo, on peut interpréter la constance de la différence de 36 ans entre les dates comme symbolisant la fin de chaque cycle de 36 ans, marquant une fin de phase importante dans l’histoire du pays et l’ouverture d’une nouvelle période d’espérance mais souvent brisée. Cela pourrait également suggérer que le Togo est en train de traverser des cycles récurrents de changement et de transformation, avec chaque période de 36 ans marquant une fin de phase importante dans l’histoire du pays. Cependant, il est important de noter que cette interprétation est basée sur des croyances symboliques en numérologie et ne doit pas être considérée comme une prédiction ou une vérité absolue.

En numérologie, le nombre 36 est souvent considéré comme un nombre de cycle, car il est divisible par les nombres 2, 3, 4, 6, 9, 12 et 18. Cela signifie que le nombre 36 peut représenter un cycle complet d’événements qui se répètent ou se succèdent de manière prévisible.

Dans le contexte des dates marquantes de l’histoire du Togo, la constante de différence de 36 ans entre les dates peut être interprétée comme un cycle récurrent de changement et de transformation dans l’histoire du Togo.

Chaque période de 36 ans pourrait être considérée comme une fin de cycle, marquant une fin de phase importante dans l’histoire du pays et l’ouverture d’une nouvelle période de transition. Cette interprétation suggère que le Togo a traversé plusieurs cycles de 36 ans de changement et de transformation, avec chaque période marquant une fin de phase importante dans l’histoire du pays et l’ouverture d’une nouvelle période d’espérance.

De ce qui précède, on peut logiquement conclure que le sens de l’histoire sur le territoire du Togo obéit à un ordre cyclique de temps Aiôn, d’une durée Chronos de 36 ans. Le prochain bouleversement porteur d’espérance pour la libération su Togo adviendra en 2030. Il faudrait tirer toutes les leçons du passé pour maximiser les chances du Peuple togolais à sécuriser cette nouvelle espérance de libération nationale.

En préparation pour la libération nationale de 2030, nous devons saisir présentement le temps Kairos, le temps de l’opportunité et faire preuve de hauteur dans une analyse sans complaisance de l’état des lieux, de se remettre en cause dans notre façon de penser la lutte, d’intégrer la perspective historique dans l’analyse pour mieux anticiper et se projeter dans l’avenir avec pour objectif réalisable à terme : la libération de notre pays.

Si la rupture est bien pensée par opposition de phase à la stratégie de l’accompagnement, les actions stratégiques qui en découlent auront l’impact neutralisateur nécessaire sur le régime sexagénaire militaro monarchique pour enfin redonner aux Togolais, un pays indépendant, libre, démocratique et prospère. La prochain cycle de 36 ans à partir de 2030 devrait être porteur de liberté, de démocratie, d’état de droit, de solidarité, d’épanouissement et de développement pour qu’afin le Togo devienne l’or de l’humanité.

Dans une approche panafricaine, construisons ensemble avec efficacité la Pyramide de la libération nationale du Togo.

La libération du Togo ne se limite pas uniquement à la réalisation d’objectifs nationaux, mais englobe une vision plus vaste de libération pour tous les peuples africains. Il s’agit d’éliminer les structures systémiques qui maintiennent les Africains dans des conditions de dépendance et de marginalisation. En brisant les chaînes de l’exploitation et de l’oppression, nous ouvrons la voie à un continent africain émancipé, où chaque africain pourra réaliser son plein potentiel et contribuer au progrès collectif de l’Afrique libre, souveraine et développée.

Che Hellu Alphonse Nyamassadji Hêfumé Laté Lawson

[email protected]

5 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
5 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Ziglibiti
Ziglibiti
May 24, 2023 4:27 pm

Rien que de la fumisterie et de la sordide manipulation psychologique de masse.
Rien que du défaitisme!
Et ce sont de telles personnes couardes qui voulaient faire une “révolution” d’étudiants?

Boom
Boom
May 25, 2023 11:14 am
Reply to  Ziglibiti

merci pour cette belle sortie, et en plus ce site se permet de publier de telle ânerie

Cabriela
Cabriela
May 24, 2023 5:33 pm

Ce Monsieur est descendu ci bas depuis un temps qu’il fait des sorties déplacées

Là-bas Lomé
May 24, 2023 6:39 pm

Monsieur Lawson, la révolution, le changement et l’alternance au Togo, arriveront plus tôt qu’on ne le pense. 2030, la Kozah Nostra, serait déjà éradiquée.

Loozap
May 24, 2023 10:30 pm

On ne peut plus rien espérer de lui ces derniers temps. Il touche le fond là

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.