25 C
Canada
Wednesday, April 17, 2024
Accueil ACTUALITES Les Maliens disent OUI à la nouvelle constitution

Les Maliens disent OUI à la nouvelle constitution

Les Maliens ont approuvé des changements à la constitution lors d’un récent référendum qui, selon les dirigeants militaires et les puissances régionales, ouvrira la voie à des élections et à un retour à un régime civil.

L’autorité électorale du pays d’Afrique de l’Ouest a déclaré vendredi que 97% des votes avaient été exprimés en faveur des changements.

Le taux de participation au référendum de dimanche était de 39,4% dans le pays de 8,4 millions d’électeurs inscrits, a déclaré Moustapha Cissé, chef de la commission électorale, annonçant les résultats dans la capitale, Bamako.

Certaines des modifications proposées dans la nouvelle constitution rédigée par le conseil de transition sont controversées. Mais les partisans estiment qu’elles renforceront les institutions politiques fragiles tandis que les opposants affirment qu’elles donneraient trop de pouvoir au président.

Dans la nouvelle constitution, le président « déterminera les politiques de la nation », un rôle attribué au gouvernement en vertu de la constitution actuelle du pays, qui date de 1992. Le chef de l’État aura le droit d’embaucher et de licencier le Premier ministre et les membres du cabinet, et “le gouvernement est responsable devant le président”, et non plus devant l’Assemblée nationale, comme c’est le cas actuellement.


Cependant, les Nations Unies et les organismes régionaux tels que la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) considèrent ce référendum comme un test important de la volonté du gouvernement militaire de s’en tenir à la transition et d’organiser un processus démocratique à l’échelle nationale.

Le pouvoir de Lomé a déjà commenté le scrutin suite à la proclamation des résultats.


“Félicitations au vaillant peuple du Mali a son gouvernement et au Président Assimi Goita pour la bonne organisation du référendum constitutionnel et pour le OUI massif( 97% ) à la nouvelle constitution du 18 juin. Vive la refondation démocratique du Mali KURA,” a écrit le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.