25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Mercato : Bernardo Silva, synonyme de rapport de force entre l'Europe et...

Mercato : Bernardo Silva, synonyme de rapport de force entre l’Europe et l’Arabie Saoudite

Incontournable dans l’effectif de Manchester City, ciblé par les plus grands clubs européens (Barça, PSG…), l’international portugais pourrait, contre toute attente, prendre la direction de l’Arabie Saoudite.

Tout porte à croire que Bernado Silva ne portera plus le maillot des Skyblues la saison prochaine. A 28 ans, l’intéressant milieu offensif est au tournant de sa carrière professionnelle. Si Barcelone, le PSG s’activent pour l’enrôler, ils ont désormais un concurrent de taille.

Alors que jusque-là l’Arabie Saoudite ne cible et ne réussit à recruter que des joueurs trentenaires, ou des stars en fin de carrière ou presque, comme Cristiano Ronaldo, Karim Benzema, N’Golo Kanté, pour ne citer que ces exemples, la donne risque de changer avec un possible transfert du lusitanien vers le Moyen-Orient.

En effet, plusieurs médias crédibles affirment que le joueur de Manchester City est devenu une priorité absolue pour les autorités saoudiennes. Leur atout, leurs moyens financiers illimités même si l’identité du club n’est pas encore dévoilé.

« En effet, malgré une envie initiale de poursuivre sa carrière en Europe, le Lusitanien serait sur le point d’accepter une offre extrêmement lucrative d’une équipe du Moyen-Orient, qui a visiblement effectué un énorme forcing pour faire la différence sur ce dossier. Un recrutement perçu comme prioritaire en Arabie saoudite », croit savoir une source, visiblement bien informée, ajoutant que « Si cette nouvelle se confirme, Silva risque de représenter un véritable tournant dans le rapport de force entre l’Europe et l’Arabie saoudite », surtout que ce dernière a pour ambition l’organisation de la Coupe du monde en 2030.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.