25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Togo - Kara : La BRI met fin aux activités d'un réseau...

Togo – Kara : La BRI met fin aux activités d’un réseau de voleurs

A Kara, ville située à plus de 400 km de Lomé, un réseau de malfrats a été démantelé par la Brigade de Recherches et d’Investigations de Kara.

Lire le point de presse de la Police Nationale

POINT DE PRESSE SUR LE DEMANTELEMENT D’UN RESEAU DE VOLEURS DE MOTOS À KARA

La Brigade de Recherches et d’Investigations de Kara a interpellé deux voleurs de motos. Il s’agit des nommés T. Sidik, âgé de 31 ans de nationalité béninoise, un repris de justice.

À l’issue de son interpellation, il a tenté de corrompre l’Officier de Police Judiciaire avec la somme d’un million (1.000.000) de francs CFA pour être relaxé.

Interpellé le 04 juin 2023, les aveux de T. Sidik ont permis de mettre la main le 20 juin, sur l’un de ses complices nommé E. Komi. De nationalité togolaise, il est âgé de 37 ans.

Ils opèrent en groupe en se servant d’une clé passe partout. Ils ciblent généralement les motos garées sans surveillance par des propriétaires qui sont à l’église ou suivent un spectacle.

Les deux malfrats ont reconnu les faits et ont indiqué que les engins volés sont revendus à Kassoua en République du Bénin.

T. Sidik et E. Komi seront conduits devant le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Kara pour répondre de leurs actes.

L’enquête se poursuit en vue de démanteler les autres membres de ce réseau, auteur de plusieurs vols de motos dans la ville de Kara.

La Police Nationale saisit cette occasion pour remercier la population pour sa collaboration et lui demande de rester constamment vigilante.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.