25 C
Canada
Wednesday, April 17, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Lettre ouverte au Président de la République : Assainissement du milieu politique

Togo-Lettre ouverte au Président de la République : Assainissement du milieu politique

Excellence,

Le régime spécial que vous pilotez a modifié la charte des partis politiques sur fond d’exigences notamment de l’organisation d’un congrès au minimum tous les cinq ans.

Les effets positifs de cette modification se font déjà ressentir sur la pléthore des partis politiques claniques qui dénaturent le paysage politique jadis joli du Togo.

En effet, le congrès tenu ici et là à la va-vite a démontré que ces partis ne sont pas créés pour participer sérieusement à l’animation de la vie de notre Cité. Ils sont constitués pour détruire plutôt la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Ainsi, les Togolais ont-ils assisté par exemple au pugilat entre les membres du CAR, les tiraillements sous couverts d’accusations de malversations financières entre ceux de l’UFC, la rencontre d’autres associations politiques qui voient la participation d’à peine une cinquantaine de personnes, ainsi de suite.

Ces différentes situations ne sont que l’arbre qui cache la forêt touffue du mode de fonctionnement de ces groupes politiques que nous pouvons qualifier dorénavant de sectes qui endoctrinent partisans, sympathisants et qui montent nos paisibles concitoyens les uns contre les autres.

Les insultes, attaques diaboliques et les appels à en découdre physiquement sur les réseaux sociaux fabriquent une bombe à retardement d’un génocide politico-ethnique dans notre beau pays.

Il faut absolument prévenir cette rupture politico-sociale.

Pour cette raison et en ma qualité de citoyen jouissant pleinement de ses droits et devoirs, je sollicite votre pouvoir pour l’assainissement total du milieu politique.

Je voudrais humblement vous accompagner dans cet excellent chantier que vous avez déjà commencé d’ouvrir avec la modification de la charte des partis politiques, en proposant des approches qui se déclinent en quatre points:

1. Une configuration du paysage politique en deux pôles dont le Parti Opposition et le Parti Pouvoir avec un bascule selon l’entité qui occupe le pouvoir et celle qui est en quête du pouvoir;

2. Une configuration en trois pôles comme le propose par exemple la nouvelle Constitution de la Guinée Conakry (le Togo pourrait adopter trois tendances à savoir le Social Panafricain, le Traditionnel Environnemental et le Libéralisme;)

3. Une configuration en un pôle et qui est animée par une représentation fédéraliste. Nous aurons ainsi un Fédéralisme panafricain représenté par un pouvoir central et un mouvement politique ou citoyen dans chaque région ;

4. Un code professionnel surtout d’éthique rigoureux qui fonde la création et la conduite des entités politiques.

La trajectoire politique de notre pays depuis la lutte des indépendances jusqu’au jour d’aujourd’hui, en passant naturellement par les années du Vent de l’Est, démontre clairement que le multipartisme pléthorique n’est pas adapté à notre société.

Le chaos ambiant des relations qui entourent la chose politique, alimenté de multi-conflits des micro-entités politiques valident ce fait.

Dans les pays avancés, les partis politiques sont des intermédiaires entre le peuple et le gouvernement. Ils présentent entre autres des solutions alternatives et qui sont reprises par le gouvernement. 

Les partis politiques ont également pour objectif, la conquête du pouvoir et ce, en vue de mettre en place leur politique qu’ils jugent meilleure que celle du gouvernement en exercice. Ce faisant, sont-ils obligés de se professionnaliser pour exceller.

Au Togo, en plus de tirer la jeunesse vers le bas à travers la culture de la division, de l’insulte, du dénigrement et du sabotage, la centaine de partis ne proposent rien de politiquement consistant. 

Par-dessus le marché, ils analphabétisent politiquement la population et poussent cette dernière à l’obscurantisme et à l’extrémisme social et sociétal.

Mon appel à la refondation en profondeur des partis politiques fait donc sens au vu de ces exemples cruciaux donnés.

Je compte Excellence, sur toute votre hauteur pour répondre à l’urgence de la présente lettre ouverte.

Avec mes salutations respectueuses

Votre concitoyen

Se O. T. ASAFO

8 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
8 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
K. Kofi FOLIKPO
K. Kofi FOLIKPO
June 5, 2023 9:21 am

Rien que des Fadaises!
D’abord la trouvaille minable des bidasses guinéens qui proposent trois partis au maximum est sujette à caution: Qu’adviendrait-il si des dissenssions internes surgissent au sein de chacun de ces trois partis? Les dissidents du parti des démocrates et ceux du parti socialiste par exemple peuvent essayer de se regrouper sous la dénomination du “parti des socio-démocrates” et on n’aura plus seulement 3 partis politiques!
Ensuite, c’est vraiment irréfléchi de demander à Faure Gnassingbé de réglémenter himself les partis politiques et leur fonctionnement! Car il existe déjà au Togo une Charte des Partis politiques pour régler ces questions! Au cas où l’on constate actuellement des cafouillages avec la pléthore des Partis politiques au Togo, il est plus indiqué de passer par une Révision de cette Charte pour régler les problèmes!
Il n’est pas du Rôle et des Prérogatives d’un Président de République de décider ex cathedra combien de Partis politiques doivent exister dans un pays!
Tertio, les problèmes socio-politiques au Togo ne sont pas dûs essentiellement à la pléthore des partis politiques. Ces problèmes à mon humble avis proviennent plutôt de Deux Causes essentielles:

  • L’Antipatriotisme (Manque de Convictions patriotiques) doublé de l’Opportunisme alimentaire, débouchant sur la Médiocrité comme critère de cooptation aux hautes Fonctions politiques et administratives; cela débouche par ailleurs sur la Navigation à vue dans la gestion des Affaires de la Nation;
  • L’ Inculture politique doublée de l’Incivisme notoire débouchant sur le Manque de Scrupules des gens dans la gestion des Affaires de la Nation.

Les histoires de “tribalisme”, de “régionalisme” , de “clientélisme” n’en sont que des corollaires!
Posons-nous les bonnes Questions! Pourquoi la République Populaire de Chine par exemple avec plus d’un 1 milliard d’habitants a un seul parti politique (le Parti Communiste Chniois), mais arrive toujours à s’adapter habilement aux changements géopolitiques et socio-économiques?

K. Kofi FOLIKPO
http://www.kebo-toe.net/?page_id=2676

Tonhonon
Tonhonon
June 5, 2023 9:51 am

L’article ouvre un débat sur des faits concrets et tu y participes; cela montre que c’est tout autre que des fadaises!

Tu ajoutes d’ailleurs une cinquième proposition qui est celle d’un régime de parti unique à la chinoise (semblable à l’ancien parti-état RPT.)

Nous espérons que le président, qui est seul habileté à convoquer une assise pour discuter de ce genre de sujet, réagira.

K. Kofi FOLIKPO
K. Kofi FOLIKPO
June 5, 2023 10:16 am
Reply to  Tonhonon

Nous espérons que le président, qui est seul habileté à convoquer une assise pour discuter de ce genre de sujet, réagira.” (dixit Tonhonon)

Je dis et je persiste qu’une telle démarche en rajoutera au cafouillage et à l’immobilisme ambiant sur la scène socio-politique togolaise, car il n’est pas du Rôle et des Prérogatives d’un Président de la République (fût-il “bien élu” ou “mal élu”!) de convoquer une assise pour qu’on décide du nombre de partis politiques à autoriser dans un pays où il existe déjà une Charte des Partis politiques pour réglémenter ces Questions!
Lorsqu’on constate des Dysfonctionnements des Partis politiques, il appartient à l’Organe législatif (l’Assemblée nationale) de faire une Révision de la Charte des Partis politiques!
C’est tout !!!
Qu’est-ce qu’un Président de la République à voir en cela ???

K. Kofi FOLIKPO
http://www.kebo-toe.net/?page_id=2676

Tonhonon
Tonhonon
June 5, 2023 9:37 am

Très bien. Bravo.

Issifou
Issifou
June 5, 2023 1:37 pm

La lettre ouverte au Président de la république ne demande pas à ce dernier de décider de l’opportunité de limiter le nombre de partis politiques mais plutôt d’envisager l’ouverture d’un débat sur le sujet. Un président de la république est tout de même en droit d’inviter les acteurs politiques à réfléchir sur un sujet crucial qui impacte négativement la vie des populations du pays. Cette proposition est loin de fadaises pour les togolais qui ont des soucis quant à la bonne gouvernance politique de leur pays.

K. Kofi FOLIKPO
K. Kofi FOLIKPO
June 5, 2023 2:26 pm
Reply to  Issifou

Issifou

  • Que font les députés nommés face à cette situation d’immobilisme socio-politique?
  • Que fait Jerry Taama?
  • Que fait Sena Alipui?
  • Que fait Yawa Dzigbodi Tsegan?
  • Pourquoi ne proposent-ils rien?
  • Pourquoi aucun parmi eux n’évoque jusqu’ici les dispositions contenues dans la Charte des Partis politiques?
  • C’est le Président de la République dans un pays normal qui doit faire ce travail à la place des Parlementaires?
  • Et puis, est-ce le boulot d’un Président de la République dans un pays normal de s’ingérer dans les querelles internes au sein d’un Parti politique?
  • C’est le pauvre Faure Gnassingbé qui a exhorté Jean Kissi et Togbui Dagban à s’offrir en spectacle à travers des enguelades publiques et des empoignades publiques lors du congrès du CAR?
  • C’est le pauvre Faure Gnassingbé qui a exhorté Sena Alipui, Elliott Ohin et Gilchrist Olympio à s’offrir en spectacle pour la tenue de deux congrès à deux différentes dates pour le seul et même parti (UFC)?
  • C’est le pauvre Faure Gnassingbé qui a exhorté la bande d’opportunistes affamés réunis autour d’Agbeyomé Kodjo à créer de façon illégale (!) la funeste DMK autour de Fanoko KPODZRO pour se livrer à des Calomonies mensongères envers d’autres partis politiques tels que l’ANC et le PNP par réseaux sociaux interposés ?
  • Si le Togo était un pays normal ayant une Charte des Partis politiques bien conçue et opérationnelle, il y a longtemps qu’on aurait pris à l’Assemblée nationale des Mesures disciplinaires envers ces soi-disant partis politiques de pugilistes pour Atteintes aux Moeurs!
  • Si le Togo était un pays normal ayant une Charte des Partis politiques bien conçue et opérationnelle, il y a longtemps que l’Assemblée nationale aurait prononcé la Dissolution pure et simple de certains soi-disant partis politiques dont le nombre de Militants n’atteint même pas 100 et qui n’auront pas régulièrement tenu leur Congrès statutaire selon les Statuts qu’ils se sont donnés eux-mêmes!

Voilà ce dont il est question!!!
Passer à côté de tout cela pour interpeller le pauvre Faure Gnassingbé, c’est bel et bien des Fadaises !
Que fait l’Organe Législatif (Assemblée nationale) face à tout cela ???

K. Kofi FOLIKPO
http://www.kebo-toe.net/?page_id=2676

Tonhonon
Tonhonon
June 5, 2023 3:26 pm

Il ne faut pas critiquer pour critiquer.
Toi-même tu reconnais qu’il y a un problème concernant la situation qui entoure les partis politiques. Et jusqu’ici tu n’as proposé aucune solution.
Il faut régler le problème et comme le dit si bien Issifou, la lettre ouverte demande au Président d’envisager l’ouverture d’un débat.
Et si nous ne sommes pas dans un pays normal où les parlementaires joueront leur rôle comme tu l’écris bien, il revient justement au premier responsable du pays de prendre ses responsabilités.
Même dans les pays “normaux,” il arrive que le Président prenne des décisions urgentes à la place des parlementaires ou convoque les parlementaires sur un thème important.
Je crois que tu dois vraiment soutenir cette lettre ouverte,, parce que la majorité des partis politiques de l’opposition n’honorent pas notre pays.

K. Kofi FOLIKPO
K. Kofi FOLIKPO
June 5, 2023 4:25 pm
Reply to  Tonhonon

Mon Frère Tonhonon
Je ne critique pas juste pour le plaisir de critiquer!
Si Lettre ouverte il doit y avoir, elle devrait être plutôt adressée aux “parle-menteurs” (pardon, parlementaires) nommés afin qu’ils prennent leurs Responsabilités en appliquant les Dispositions de la Charte des Partis politiques, ou le cas échéant en amendant cette Charte des Partis politique afin de l’appliquer pour assassinir proprement le paysage socio-politique togolais, comme les Parlementaires béninois l’avaient fait !!!
Ce n’est pas une Question d’une prétendue “assise nationale” (“Conférence nationale bis”) chapeautée par un Président de la République!
Tout le monde sait que j’ai souvent tiré à boulets rouges sur Faure Gnassingbé, mais dans l’actuel cas de figure, il n’en est pour rien lorsque de vieux Irresponsables antipatriotes méritent d’être proprement remis à leur place par l’Organe législatif, Salubrité publique oblige !!!

K. Kofi FOLIKPO
http://www.kebo-toe.net/?page_id=2676

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.