25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Société Togo-Médias/Victoire FM: Jacob Ahama a tiré sa révérence

Togo-Médias/Victoire FM: Jacob Ahama a tiré sa révérence

La radio privée Victoire FM a perdu l’un de ses animateurs phares. Jacob Ahama est décédé ce mardi 6 juin 2023 suite à une courte maladie, précise son entourage.

Certains le disaient souffrant d’un mal de cœur depuis quelques mois. Mais peu imaginent qu’il allait aussi rapidement quitter définitivement le monde des vivants pour rejoindre la terre de ses ancêtres. La triste nouvelle est tombée dans l’après-midi de ce mardi 6 juin.

Jacob Ahama est très connu dans le landerneau médiatique. Ils sont nombreux les acteurs du parti au pouvoir que de la classe politique de l’opposition à passer régulièrement dans son émission quotidienne animée en Ewé, l’une des langues nationales du Togo.

Beaucoup de courage à la famille éplorée et que la terre lui soit légère.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Ayo
Ayo
June 7, 2023 8:49 am

100% sur il a été empoisonné par ceux que vous savez c-a-d les Genocidaires et les sbires à l solde de l dictature des Gnassingbe.
Ce Mr était en bonne santé et avait mm anime une émission le mois passé ou l’invité avait violemment critiqué le pouvoir RPT/UNIR qui avait instruit la HAAC de menacer la radio Victoire FM d’interdiction.
Souvenez vous de la semaine passée
L émission est encore sur le web.
Ils l’ont tt simplement piège à manger/boire et ils l’ont empoisonné.
RIP Mr Jacob AHAMA

Ayo
Ayo
June 7, 2023 3:16 pm

Des tueurs à la solde du régime RPT UNIR l’ont empoisonné à cause de son émission du mois passé critiquant le régime

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.