25 C
Canada
Wednesday, February 28, 2024
Accueil ACTUALITES Togo- 2eme édition de « Reine du Bien-être » : L’appel...

Togo- 2eme édition de « Reine du Bien-être » : L’appel à candidature lancé

La deuxième édition du concours la « Reine du Bien-être » se tiendra cette année 2023. L’appel à candidature vient d’être lancé par les  promoteurs de l’évènement.

Soutenue par la ministre Myriam Dossou d’Almeida du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes du Togo, l’édition 2023 de la « Reine du Bien-être » est placée sous le thème : « Faire de chaque togolais, des promoteurs de la  consommation locale ».

Les candidatures pour ce concours sont ouvertes du 1er au 25 Août prochain. Les conditions d’admission sont simples. La compétition est ouverte à toutes les filles de nationalité togolaise, âgées de 18 à 27, célibataires sans enfants, avec une bonne moralité, ayant une bonne maitrise du français et de leur langue locale. Le niveau d’étude exigé est minimum BAC II ou une attestation prouvant au même niveau.

Le dossier de candidature à fournir doit comporter une copie de carte nationale d’identité, une copie de nationalité et deux photos d’identités.

Le concours de la « Reine du Bien-être » dont la marraine est la ministre Myriam Dossou d’Almeida du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, est une initiative du GM Groupe Communication et le Groupe de Réflexion sur l’Ecologie et l’Emergence au Togo (GREEN-Togo). Le projet vise à amener les femmes et les jeunes à promouvoir la consommation des produits locaux pour le bien-être des populations.

Pour la première édition, c’est Mademoiselle  Wake Esther, 19 ans, étudiante en 1er année en Lettre Moderne qui a été élue « Reine du Bien-être » pour un mandat de 12 mois.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
TISSINAM Akuvi
TISSINAM Akuvi
August 1, 2023 11:53 am

Je me propose candidate au concours de la <> deuxième édition.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.