25 C
Canada
Wednesday, April 17, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-HOMMAGE À MARYSE ADJO MAWUTOWOU QUASHIE

Togo-HOMMAGE À MARYSE ADJO MAWUTOWOU QUASHIE

Voilà les mots que tu as prononcés pour exprimer le sens de ton existence, de tes différents engagements (professionnels, citoyens et religieux) et aussi pour indiquer l’orientation de ta vie. En ce 13 août 2023, date de ton 72è anniversaire de naissance, je reprends ces mots pour te rendre hommage.

Merci au Seigneur qui a fait de toi un de ses sacrements et un des lieux de la manifestation de sa présence dans le monde. Ainsi, le 13 août 1951 à Reims (France) tu es entrée dans ce monde et le 11 juin 1988, au Foyer de Charité d’Alédjo (Togo), tu as donné, à ton Créateur, ton Oui, en choisissant le monde comme ton carmel sans habit et sans un signe distinctif. Tu fais partie de ceux que Madeleine DELBRȆL a appelé «Gens des rues ». Il y a des gens que Dieu ne « retire pas du monde. Ce sont des gens qui font un travail ordinaire… Des gens qui ont une maison ordinaire, des vêtements ordinaires. Ce sont des gens de la vie ordinaire… Nous autres, gens des rues, croyons de toutes nos forces que cette rue, que ce monde où Dieu nous mis est pour nous le lieu de notre sainteté. »

Ainsi, au cœur du quotidien des hommes et des femmes de ton pays et de ton continent, tu as su que le relèvement de notre continent passe par la formation de la jeunesse. Et tes expériences au Togo, en France, au Canada ont consolidé tes convictions. Et après ta formation en psychologie, en orientation scolaire et professionnelle, en Sciences de l’éducation (Université Paris V et VII), tu t’es mise au service de la jeunesse à l’École Normale Supérieure à Atakpamé et puis à l’Institut National des Sciences de l’Éducation (INSE), Université du Bénin devenue Université de Lomé. Et quand il était question de rechercher l’excellence dans l’Enseignement Supérieur dans notre sous-région, tu as été choisie comme Secrétaire Générale du Réseau pour l’Excellence de l’Enseignement Supérieur en Afrique de l’Ouest (REESAO).

Former, c’est bien mais il faut aussi être à l’écoute de son temps pour opérer les innovations indispensables pour améliorer la qualité de la pédagogie. C’est ce que tu as fait en tant que Directrice du Centre des Ressources de l’Innovation et de la Qualité Pédagogiques (CRIQ) Université de Lomé et que tu fais toujours par l’animation de deux ateliers pédagogiques par an à l’Institut Don Bosco à Lomé. Innover ce n’est pas simplement changer les dispositifs d’un système mais c’est questionner les paradigmes qui les sous-tendent pour que les réformes portent des fruits. C’est pourquoi la question de « Paradigmes de formation dans les pays en développement » t’a toujours préoccupé.

Au sein de l’Université de Lomé, tu t’es engagée avec d’autres pour l’animation de l’aumônerie catholique surtout à travers une revue « Le Grain de Sénevé ». Comment ne pas penser ici au feu Michel GBEASSOR, à Pierre RADJI et à Germaine ANATE ?

Si la jeunesse est ton public cible, tu sais que les jeunes ne sont pas seulement à l’université mais ils sont encore plus nombreux dans la cité. Alors l’espace public, ouvert à tous, devient pour toi un amphithéâtre pour informer et former c’est-à- dire donner des outils à chacun pour se mettre en projet et être ainsi un acteur de la transformation de notre vivre ensemble par la mise en commun de toutes les compétences. L’association « Le Rameau de Jessé », par ses colloques, ses conférences, séminaires, et ateliers, continue d’être pour toi un lieu pour rencontrer les jeunes et d’autres personnes. En parlant du Rameau, comment ne pas penser à Jean Paul ESCHLIMANN qui a cru en nous et qui continue de croire en nous ? Comment oublier KÄ MANA qui a rejoint la maison du Père éternel ? Les Universités Sociales du Togo (UST) constituent aussi pour toi un lieu pour former les jeunes.

Maryse, des gens te connaissent comme un des membres fondateurs du Rameau de Jessé, comme corédactrice de la tribune « Cité au quotidien », comme celle qui écrit dans le Journal La Croix Africa, mais peu savent que tu es l’un des membres fondateurs de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) au Togo. La question de la justice et du respect des droits humains fait partie de ton terrain d’engagement car tu sais qu’on ne peut vivre ensemble que dans la justice et la reconnaissance de chacun. Cette recherche du vivre ensemble dans l’harmonie des différences justifie ton engagement dans le « Mouvement des Forces Vives Espérance pour le Togo ».

Les Archives togolaises révèlent également que tu as été membre du bureau de la Conférence Nationale Souveraine du Togo.

Tu es une femme publique par tes différents choix et engagements et non d’abord par un poste occupé dans la cité ou dans une structure. N’est-ce pas une belle leçon pour nous aujourd’hui ?

-Tu es une femme qui accorde à la raison et à la science une grande place mais qui sait aussi, comme le dit Blaise PASCAL, que la raison n’est grande que quand elle reconnaît qu’il existe une infinité de chose qui la dépasse. Tu es, par conséquent, aussi une femme de foi. Le Groupe de prière « Le Bon Pasteur », dont tu es un des membres fondateurs, en est une illustration.

-Tu es une femme de culture qui veut transmettre et qui a soif de recevoir des autres pour élargir ton champ de connaissance et d’expérience.

– Tu es une femme d’attention qui aide des personnes à rester jeunes par la capacité de se mettre en projet et donc de se donner constamment un avenir.

-Tu es une femme qui écoute pour permettre à celui ou celle qui vient chez toi de se mettre debout par la parole échangée. N’est-ce pas là, la mission du Centre d’écoute Miséricorde qui n’a pas de murs à Lomé mais qui pourtant est une réalité ?

Maryse Mawutowou Adjo, te rendre HOMMAGE c’est te célébrer quand tu es encore avec nous et ne pas attendre seulement ta mort pour dire que tu as été ceci ou cela. Ce n’est pas non plus une manière d’effacer tes défauts. Oh, tu les connais mieux que nous et c’est d’ailleurs pourquoi tu demandes à Ton Seigneur de venir habiter dans ton cœur et de le purifier.

Savoir qu’il y a un plus grand que nous en nous c’est se découvrir porteur de Celui qui porte tout et qui nous invite à Le célébrer dans la liturgie du quotidien. N’est-ce pas une définition du saint dans les différents états de vie ? Alors, merci à toi qui as pris pour prénom Maryse, Demeure de la Trinité (MDT).

Roger la joie de la Croix (RJC)

4 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
4 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
tata avlessi
tata avlessi
August 13, 2023 8:44 pm

elle es decedee ?

tata avlessi
tata avlessi
August 13, 2023 8:44 pm
Reply to  tata avlessi

Mme Quashie est decedee?

Le Togo
Le Togo
August 13, 2023 9:45 pm
Reply to  tata avlessi

Hommage en souhaitant bonne anniversaire !
Ayez l’habitude de rendre hommage aux gens quand ils sont encore vivants. “Aimons-nous vivants ! “

Adolph Dagan
August 14, 2023 1:19 am

So Powerful .

Je doit la rencontrer .

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.