25 C
Canada
Tuesday, December 5, 2023
Accueil ACTUALITES Afrique – Emmanuel Macron rattrapé par ses mots

Afrique – Emmanuel Macron rattrapé par ses mots

Emmanuel Macron, dès l’entame de son premier quinquennat, a indiqué qu’il entend rebattre les cartes de la diplomatie française en Afrique. Selon lui, « l’âge de la françafrique est révolu ». Il n’imaginait pas être pris au mot comme cela est le cas actuellement sur le continent.

Cette phrase « culte » était devenue comme une espèce de refrain que le Chef de l’Etat français ne cessait de chanter lors de ses séjours sur le continent africain. Tout comme à Ouagadougou en Novembre 2017, Emmanuel Macron avait martelé à Libreville le 02 Mars dernier que « l’âge de la françafrique est bien révolu » en précisant « avoir le sentiment que les mentalités n’évoluent pas au même rythme que « nous » quand je lis, j’entends, je vois qu’on prête encore à la France des intentions qu’elle n’a pas, qu’elle n’a plus ».

Ces déclarations que l’on interpréterait sous d’autres cieux comme « une prophétie », au regard des déboires actuels de la France sur le continent africains, semblent désormais dépasser, voire surprendre le « prophète Macron » lui-même.

La résistance de la diplomatie française face aux requêtes répétées et continuelles de la junte militaire nigérienne appuyée par une forte mobilisation populaire pour un départ des militaires et diplomates de l’Hexagone du territoire du Niger, est une ultime preuve de l’hypocrisie du président français quand il faisait ces déclarations.

Après l’éviction de la France au Mali, au Burkina Faso, Emmanuel Macron semble plus que déterminé à donner « vie » au fantôme du « pré carré français » dont il avait lui-même présenté le « faire-part » de décès.

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
gbo
gbo
September 3, 2023 5:21 pm

Nos journalistes savent seulement parler des autres pays. il faut aussi parler de la situation aus Togo aussi.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.