25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Niger-Macron annonce (finalement) le retrait de l'armée française

Niger-Macron annonce (finalement) le retrait de l’armée française

Le Président français, Emmanuel Macron, a annoncé la décision de rappeler l’ambassadeur français au Niger et de retirer les forces armées françaises du Sahel. Cette décision fait suite au coup d’État militaire survenu au Niger le 26 juillet, après des semaines de tensions avec la junte militaire, dans un contexte de plus en plus difficile pour la France.

Lors d’une interview sur TF1 et France 2 ce dimanche 24 septembre 2023, Emmanuel Macron a confirmé le retour à Paris de l’ambassadeur français à Niamey, Sylvain Itté, ainsi que le retrait des 1 500 soldats français déployés au Niger dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

“La France a décidé de ramener son ambassadeur et donc, dans les prochaines heures, notre ambassadeur avec plusieurs diplomates rentreront en France. Et nous mettons fin à notre coopération militaire avec les autorités de fait du Niger, car elles ne veulent plus lutter contre le terrorisme”, a-t-il indiqué. Emmanuel Macron a également précisé que le rapatriement des soldats français se ferait de manière ordonnée au cours des prochaines semaines et mois, avec un retour prévu “d’ici la fin de l’année”.


Selon les médias nigériens, cette annonce a été accueillie avec joie à Niamey, où des milliers de personnes se sont rassemblées spontanément au rond-point de l’Escadrille, sur la route menant à la principale base militaire abritant des soldats français.

2 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Là-bas Lomé
September 25, 2023 1:37 pm

Dehors dans tous les pays francophones d’Afrique !!!

Aminata 233dakaroise4
Aminata 233dakaroise4
September 25, 2023 2:15 pm

Attention aux français. Ils sont rusés comme des singes. Ils peuvent très bien transférer leurs soldats dans les zones sous contrôle de leurs protégés que sont les djihadistes.

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.