25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil ACTUALITES Burkina-Faso–Tentative de Putsch : un commandant tué lors de son interpellation

Burkina-Faso–Tentative de Putsch : un commandant tué lors de son interpellation

Le parquet militaire, à travers un communiqué, a annoncé la mort dimanche matin, du commandant Ismaël Touhogobou, lors d’une arrestation qui aurait mal tourné. La justice militaire souhaitait l’entendre à propos du putsch déjoué du 26 septembre 2023.

COMMUNIQUE DU PARQUET MILITAIRE PRES LE TRIBUNAL MILITAIRE DE OUAGADOUGOU

Ce jour 8 octobre 2023, le parquet militaire a été informé d’un incident ayant entraîné la mort du Commandant TOUHOGOBOU Ismael, officier des forces armées nationales, dans le quartier Gounghin à Ouagadougou, suite à une interpellation aux environs de 7h qui aurait mal tourné.

Le parquet s’est immédiatement transporté sur les lieux, en compagnie de la Police judiciaire, de la police scientifique et technique de la Gendarmerie Nationale, de l’officier de Garnison de Ouagadougou et d’un médecin pour les constatations d’usage.

A l’issue desdites constatations le corps du Commandant TOUHOGOBOU Ismael, a été enlevé par les pompes funèbres militaires.

L’intéressé faisait l’objet d’un mandat d’amener en relation avec la tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat.

S’opposant à son interpellation, l’officier aurait fait usage de son arme, blessant un élément de l’équipe d’interpellation qui a été admis dans un centre de santé pour des soins appropriés.

Une enquête a été immédiatement ouverte pour élucider les circonstances de cet incident.

Ouagadougou, le 08 octobre 2023

Le Procureur Militaire

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.