25 C
Canada
Saturday, April 20, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Dr Christian Spieker tacle Gerry Taama : « Votre erreur c’est de...

Togo-Dr Christian Spieker tacle Gerry Taama : « Votre erreur c’est de n’avoir pas dit en 2019 ce que vous dites maintenant »

J´ai lu hier un écrit de député Gerry TAAMA du NET sur le journal en ligne icilomé, qui s´est interrogé si on repoussait les élections régionales et législatives en 2025 pour les faire ensemble avec les élections présidentielles en raison des dépenses énormes que cela pourrait engendrer si on les organisait différemment dans les délais légaux. Selon ses dires, cela pourrait faire des milliards de francs CFA d´économie et que cet argent pourrait être affecté à d´autres priorités comme par exemple la construction des hôpitaux et autres. L´idée est belle et louable si on veut raisonner en terme strictement économique. Mais politiquement, ça n´apportera rien de durable en terme d´avancement politique car c’est notre système présidentiel même qu’il faudrait changer en régime parlementaire. Le problème politique demeurera toujours. En plus je vais me permettre de lui poser gentiment des questions sur le sujet s’il me le permettait en tant que député.

La performance économique est la fille aînée de la performance politique. Autrement dit ce sont les bonnes décisions politiques des gouvernants dans un pays qui enfantent la performance économique et le développement.  Est-ce que vous êtes d´accord avec moi ?

Monsieur TAAMA en tant que député, représentant du peuple à l’Assemblée nationale, je vais vous poser des questions sur le sujet que vous avez avancé. Votre idée est bonne, très bonne mais cela engendre des questions que je vais vous balancer : où étiez-vous quand les députés ont augmenté d´un an la durée du mandat législatif à l´Assemblée nationale en mai 2019 alors que la durée était de cinq ans auparavant dans la Constitution de 1992? Cela avait fait l´objet des débats à l´Assemblée nationale, n´est-ce pas? Quelle était votre position en ce moment-là sur le sujet? Dites-nous s’il vous plaît, si vous avez suggéré l´idée que vous défendez maintenant? Sinon, pourquoi et c´est maintenant que vous voyez que c´est bon?  Mais Déjà vous avez reconnu implicitement que c’était une erreur de porter cette durée de mandat législatif à 6 ans comme cela a été modifié en 2019. N´est-elle pas la législature en cours dont vous faites partie qui l´a allongé discrètement à 6 ans en mai 2019? Quel était le but de cet allongement d’un an ? En faveur des députés pour leur salaire de députés ou en faveur du pays ? Dites-nous. Pourquoi n´avez-vous pas avancé ces arguments que vous avancez aujourd´hui  au  moment des débats à l´Assemblée nationale sur la modification de la durée du mandat qui était de 5 ans auparavant? Même si votre seule voix ne pouvait rien contre celle de la majorité pour cette modification, au moins, votre voix aurait pu avoir de par sa logique, le mérite de ce qui est juste, logique et raisonnable pour notre pays car vous avez défendu ce qui est bon. Votre erreur c’est de n’avoir pas dit en 2019 au moment du changement de la durée ce que vous dites maintenant.

Mais, ce que vous dites maintenant sur cette harmonisation de la durée des mandats électifs de 5 ans peut être résolu autrement selon moi et à juste titre. Je peux rappeler que je l´ai dit maintes fois. Ça fait partie même de mes projets politiques.

 J´ai plusieurs fois proposé qu´on change notre système politique si on veut vraiment avancer politiquement et économiquement. Politiquement car les conflits liés au nombre de mandat présidentiel disparaîtrait une fois pour de bon, autrement dit définitivement.

Économiquement car des milliards de francs CFA qu´on injecte dans les élections présidentielles tous les 5 ans  pourraient servir à faire autres choses pour la population comme par exemple construire des hôpitaux comme vous vous avez bien avancé l’idée. Ainsi on fera seulement les élections législatives pour choisir les députés et en même temps le Premier ministre à travers les élections des Députés. Le parti qui aura plus de députés, verra son chef de parti devenir Premier ministre mais si le parti n´a pas le nombre requis pour gouverner seul, il peut faire coalition avec un autre parti dont la sensibilité politique est porche de la sienne.  La France sur laquelle notre système présidentiel est calqué est-elle plus riche économiquement ou a-t-elle plus avancé politiquement que les autres pays de l´UE qui ont le système parlementaire dans leur Loi fondamentale (Constitution)? Je peux citer ici l´Allemagne et la Grande-Bretagne. Pourquoi on est trop attaché à ce qui se fait en France même si ça n’apporte rien de positif ? C’est tout ce qui nous freine dans l’avancement.

Mais comme il n´y a pas de volonté politique ou comme l´idée ne vient pas de ceux qui gouvernent mais de simple citoyen comme moi, les gouvernants font semblant comme si l´idée était mauvaise alors que c’est bon. C´est cette culture qui retarde notre pays. On n´a pas besoin d´être ministre ou député avant de faire de bonnes propositions pour l´avancement de notre pays. Quel est le sens de « Togolais vient, bâtissons la cité » dans notre hymne national ?

C´est pourquoi, moi je veux diriger ce pays un jour car quelles que soient les bonnes idées, qu´on propose, comme on n´est pas gouvernant, on ne prend pas ça en compte ce qu´on dit. Moi, je n´ai jamais caché mon ambition de diriger un jour le Togo car “tout est à refaire” dans ce pays et je peux apporter énormément de nouvelles choses: créer notre propre monnaie, changer le système éducatif, changer le système présidentiel en régime parlementaire, etc…

Donc, Monsieur TAAMA, votre idée est bonne mais ce n´est pas de faire toutes les  élections la même année en 2025 en réduisant la durée des mandats à 5 ans, qui va résoudre nos problèmes politiques et nous faire avancer au Togo mais de changer carrément notre système présidentiel en régime parlementaire. Pourquoi ne peut-on pas faire un référendum là-dessus et le soumettre au peuple togolais? C´est la meilleure façon de faire les économies de milliards dont vous parlez si on abandonne le système présidentiel. Les pays qui réussissent mieux au monde sont des pays qui ont un bon système politique, éducatif et économique et je peux citer l´Allemagne que je connais mieux. Je ne vois pas comment le Togo peut se développer politiquement et économiquement si on ne change pas de système politique dans lequel il est dirigé.

Alors, j’invite le peuple togolais lors des élections présidentielles de 2025 à me porter à la tête de ce pays pour pouvoir apporter beaucoup de changements et vous verrez ce que je peux apporter à ce pays. Ce que les dirigeants successifs n’ont pas pu faire dans beaucoup d’années, je le ferai dans moins de 10 ans. Ce n’est pas de l’orgueil mais de la pure vision.

Dans les années 1980 on voyageait dans le train quand on était petit pour venir à Lomé et aller jusque dans la Région Centrale. Pourquoi aujourd’hui on ne pourrait pas voyager pour aller au-delà, jusque dans la Région des Savanes dans  le train. Pire encore ce train n’existe même plus.  Alors, une question : on progresse ou on régresse en terme d’évolution et de développement au Togo? Répondez objectivement. Il n’y a rien de politique ici.

Ayez le courage et la bonne volonté de proposer de bonnes choses pour le pays. C´est aussi contribuer à la construction du Togo. Acceptez avec humilité ce qui va et ce qui ne va pas. C’est comme ça qu’on peut avancer.

Dr. Christian Spieker

Président de GERMANY IS BACK

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.