25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Gabon-Un ménage à trois mortel

Gabon-Un ménage à trois mortel

Les altercations répétitives entre deux femmes, l’une officielle et l’autre officieuse, qui partageaient la vie d’un jeune homme gabonais, ont fini par causer la mort d’une d’entre elles. Pendant cette énième dispute, Glenne Bikie Ebozogo a fini par poignarder Bertina Abobe Magassi.

Le sieur D.M., âgé de 38 ans, menait une idylle avec Dame Glenne Bikie Ebozogo alors qu’il vivait officiellement avec Bertina Abobe Magassi, sa titulaire comme le dit le langage courant actuel. Mais les choses semblaient de plus en plus sérieuse entre D.M. et sa maîtresse puisque celle-ci venait de lui faire un enfant. Dame Bertina, exaspérée par cette situation, n’a de cesse d’humilier sa rivale par des scandales, parfois même des bastonnades.

En guise de revanche, Glenne Bike Ebozogo, dans la soirée du 1er Septembre 2022, s’est rendu dans le quartier de Bertina pour certainement en finir avec les vagues d’humiliations. C’est alors qu’elle aurait porté un coup de couteau au niveau du coup de sa rivale. Ce dernier coup sera fatal pour Bertina, âgée de 32 ans.  

Arrêtée et auditionnée le vendredi 9 septembre par le juge d’instruction, la meurtrière présumée de 25 ans, mère d’un nouveau-né, a été inculpée pour homicide et placée en détention préventive à la maison d’arrêt des femmes de la prison centrale de Libreville. Pour rappel, Glenne attendait son affectation après avoir subi une formation à l’École nationale des eaux et forêts (Enef).

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.