25 C
Canada
Wednesday, May 22, 2024
Accueil ACTUALITES Togo–Oti-sud : Les bâtiments d’une école s’effondrent

Togo–Oti-sud : Les bâtiments d’une école s’effondrent

Encore ? Est-on tenté de s’exclamer ! Cette fois-ci, c’est l’Ecole Primaire Publique de Takpapiéni dans la Région des Savanes, plus précisément dans l’Oti-Sud à 16 Km de Gando qui fait les frais d’un vent violent suivi d’une forte pluie. Au bilan, une élève de CE1 blessée et les abris emportés.

Ce serait de mauvaise foi que de parler de malheur qui s’abat sur l’école togolaise car lorsqu’on se rend compte de l’état des infrastructures qui accueillent les jeunes élèves à l’intérieur du pays au 21ème siècle, on se demande ce qu’ont fait les titulaires du ministère de tutelle depuis plus 50 ans déjà.

Ce 19 Octobre 2023, les « abris de fortune » qui servent de bâtiments pour les élèves de l’EPP de Takpapiéni se sont retrouvés à terre après une forte pluie qui s’est abattue sur la zone. L’un des deux abris, en banco et l’autre, un simple apatam, n’ont pas résisté à cette intempérie.

Ce énième drame dans le milieu scolaire a causé des blessures à la tête à une fillette inscrite en classe de CE1, qui a dû recevoir des soins. Selon les informations, elle est hors de danger.

L’EPP Takpapiéni est une école de deux groupes et compte plus de 600 élèves avec deux bâtiments de 3 classes chacun, une en banco, trois apatams de fortunes et 113 tables-bancs au total.

Pour l’heure, les autorités locales et les parents d’élèves seraient en concertation pour trouver une solution permettant aux élèves de poursuivre les cours.

Un état général de lieu des infrastructures scolaires sur tout le territoire togolais devient plus qu’une urgence pour éviter le drame qui s’est produit récemment dans la préfecture de Blitta.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.