25 C
Canada
Tuesday, May 21, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-D´interminables sommets bidon dans un pays en crise : Et si c´étaient...

Togo-D´interminables sommets bidon dans un pays en crise : Et si c´étaient les dernières incohérences avant la fin?

«Un tambour qui résonne de plus en plus fort, n´est pas loin de son éclatement» (un dicton populaire en pays tem).

Qu´est-ce qui fait donc courir Faure Gnassingbé et son ministre des affaires étrangères Robert Dussey? Des Africains intelligents de la sous-région et de tout le continent, au parfum de la situation socio-politique, plus que catastrophique du Togo, devraient remuer la tête et se poser des questions, ces derniers temps, en observant l´activisme sans tête ni queue, du président togolais et du chef de sa diplomatie.

Quant aux nombreux Togolais, ayant bien leurs têtes sur les épaules, aussi bien au pays que dans la diaspora, avides de liberté et de démocratie, ils sont révoltés et se demandent ce qu´ils auraient bien fait au créateur pour mériter une telle calamité. Calamité! Le mot n´est pas assez fort pour désigner le comportement irresponsable et surtout méchant d´un régime qui se moque de son peuple en l´humiliant et en le livrant à la risée du monde. Des sommets coûteux à ne pas en finir dans un pays comme le nôtre où la liberté et la vie des citoyens sont foulées aux pieds; où l´alternance au sommet de l´état reste un rêve lointain; où surtout l´avenir proche ne laisse présager aucune lueur d´espoir quant à un éventuel changement positif sur le plan politique. Au contraire, tout est verrouillé pour que rien ne change, et pour que les mêmes restent éternellement au pouvoir.

«La démocratie oui, mais il le faut à l’africaine. Quand on prend certains pays comme les Etats-Unis, ils ont eu leur traversée du désert aussi, jusqu’à être là où ils sont.»  Voilà quelques-unes des idioties racontées le week-end dernier à l´hôtel du 2 février, lors de leur fameux «Lomé Peace and Security Forum» sur les transitions démocratiques en Afrique. Nous nous demandons ce que la ministre des affaires étrangeres du Burkina-Faso, Madame Olivia Ragnaghnewendé Rouamba, qui fait partie d´un régime qui se dit révolutionnaire, va s´y prendre pour démocratiser son pays à l´africaine, comme elle l´a proclamé à Lomé? Il existe une démocratie ou il n´en existe pas. Il n´y a pas de démocratie à l´africaine, à l´américaine, à l´européenne, etc….Depuis les indépendances, la plupart du temps théoriques, de beaucoup de pays africains, à l´orée des années ´60, nous avons connu et il existe encore des dirigeants autoritaires, pour ne pas dire des dictateurs sanguinaires, qui ont malmené et malmènent encore leurs peuples et les empêchent de s´épanouir. Dans beaucoup de pays du continent noir, dont le Togo, ployant sous un système politique inhumain, les populations se battent depuis au moins le début des années ´90 pour une gouvernance plus démocratique. Donc si depuis plus de 60 ans, l´Afrique n´a connu que des systèmes politiques autoritaires, avec tous leurs corollaires d´emprisonnements arbitraires, d´assassinats politiques, de népotisme, de corruption endémique, de détournements massifs de fonds publics, est-ce cela que nos comédiens du sommet de Lomé désignent par démocratie à l´africaine ?

Aujourd´hui le régime togolais, incarné par Faure Gnassingbé depuis 2005, sait qu´il est boudé par ses populations, du nord au sud et de l´est à l´ouest, pour sa gestion catastrophique du pays sur tous les plans. La corruption, les détournements, le népotisme, et les massives violations des droits humains faites d´assassinats, de départs forcés en exil d´opposants, et surtout de maintien en détention, depuis des années, de prisonniers politiques qui ne sont d´aucun danger pour le pouvoir, sont autant de travers qui disqualifient Faure Gnassingbé et son équipe pour continuer à diriger aux destinées de notre pays. Et comme aujourd´hui la mode est au panafricanisme avec lequel beaucoup d´activistes du continent se mélangent les pédales, ne sachant pas vraiment eux-mêmes ce qu´il faut y mettre, le dictateur togolais et son ministre des affaires étrangères croient avoir trouvé la parade pour flouer les Togolais naïfs qui le prendraient pour un panafricaniste et le laisseraient tranquille. Pari perdu par Faure Gnassingbé et Robert Dussey; la majorité de nos concitoyens lucides, aussi bien au pays que dans la diaspora, ont très vite compris le petit jeu malsain, irresponsable, irrespectueux et surtout humiliant pour le peuple togolais.

Ce plan de la honte qui consiste à faire passer notre pays, pour un pays de paix, de démocratie, un paradis sur terre, alors que tout le monde sait que le Togo est le seul pays dans la sous-région ouest-africaine à n´avoir jamais connu d´alternance au sommet de l´état depuis plus de 60 ans, et que la situation socio-politique y est plus que dramatique. Mais malheureusement l´argent volé impunément aux Togolais, qui se débattent dans une misère indescriptible, est là pour faire venir des personnalités de tous bords à Lomé pour parler de paix, de démocratie et des transitions démocratiques. Qui se moque de qui? Se demandent beaucoup de Togolais indignés et très en colère. Parmi ces invités à la recherche de l´argent facile, il y a surtout un autre larron, journaliste de son état, de nationalité camerounaise, Monsieur Alain Foka, qui a aujourd´hui l´indécence de profiter des incohérences et de la situation désespérée d´un régime de dictature en perdition, pour montrer sa vraie face, en créant une fondation san tête ni queue, qui ne fera qu´ajouter au cafouillage politique dans un continent déjà englué dans de terribles contradictions.

Pour terminer, nous pouvons affirmer sans nous tromper, que les plusieurs centaines de millions ou les plusieurs milliards de nos francs dépensés pour rassembler un tel gotha de personnalités pour le fameux sommet les 21 et 22 octobre 2023 à Lomé, qui n´est d´aucun profit pour les Togolais, avaient seulement pour but de polir l´image d´un régime irrécupérable et d´essayer de lui donner une deuxième chance. Ces stupides et étonnantes théories faisant la part belle à une supposée démocratie à l´africaine, ne sont-elles pas destinées à caresser le régime togolais dans le sens du poil, et à faire avaler aux Togolais l´idée d´un règne éternel de Faure Gnassingbé, malgré toutes les dérives sur tous les plans sur lesquels nous n´avons pas besoin de revenir ?

Et c´est dans cette logique que nous pouvons insérer les déclarations scandaleuses et révoltantes pour les Togolais du ministre des affaires étrangères du Mali, Monsieur Abdoulaye Diop, qui s´était pratiquement livré à une séance de louanges sans fin du régime togolais et surtout de Faure Gnassingbé, comme étant un homme de dialogue, de paix. Abdoulaye Diop connaît-il vraiment le Togo et sa situation politique désastreuse? Sait-il que «l´homme de dialogue», «de la paix» qu´il peint, se maintient au pouvoir par la force, maintient des opposants politiques, dont son demi-frère Kpatcha Gnassingbé, en prison, force des opposants à prendre le chemin de l´exil? Avec une telle hypocrisie de beaucoup de responsables politiques africains, avec une telle solidarité dans le mal, on voit bien que si le continent africain ne décolle dans aucun domaine, ce n´est nullement dû à une quelconque imposition de la démocratie de l´extérieur. La démocratie est une valeur universelle et reste la même partout sur cette planète. Le problème de l´Afrique, c´est à cause, en grande partie, du comportement irresponsable de beaucoup de ses dirigeants.

Samari Tchadjobo

Allemagne

4 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
4 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Kombaté
Kombaté
October 30, 2023 9:42 am

Encore un taré qui augmente la liste des tarés togolais.Paffffffff

Togo
Togo
October 30, 2023 2:35 pm
Reply to  Kombaté

Oui, je vous avez raison. Que fait-il encore en Allemagne ?
Le pays Tem a besoin de lui !

Togo
Togo
October 30, 2023 2:36 pm
Reply to  Togo

Oui, vous avez raison !…….

Là-bas Lomé
October 30, 2023 4:38 pm

Faure Dracula zieux hooonnn de hibou GNASSINGBE et son ministron Robert Eklota Dussey dans leurs tribulations “panafricanistes” bidons !!!
Conscients de la fin prochaine inéluctable de leur régime corrompu mafieux et militaro-tribaliste, ils gesticulent dans tous les sens pour se donner de la virginité politique. Mais on ne peut même pas parler de l’usure du pouvoir des analphabètes GNASSINGBE. Près de 60 ans de pouvoir, c’est carrément de la FOSSILISATION POLITIQUE dont il s’agit. Faure et Robert ont beau gesticuler dans tous les sens avec leurs sommets bidons, 2025 sonnera leur glas. 2025 = TERMINUS !!!

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.