25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Au Togo, une affaire de vol de 400 millions défraie la chronique

Au Togo, une affaire de vol de 400 millions défraie la chronique

L’affaire qui occupe les discussions et les réseaux sociaux actuellement au Togo. Un jeune, selon les informations concordantes, a volé au domicile d’un ministre en fonction la bagatelle de 400 millions de FCFA.

voici la réaction du député Gerry Taama sur cette affaire de vol.

“400 millions volés chez un ministre, pendant que les jeunes sont réduits à la mendicité

Nous avons atteint un niveau dans le pays où plus rien ne m’étonne. Mais l’information est suffisamment relayée par plusieurs sources qu’on ne peut plus parler de fake news.

Ce que cette information ne dit pas, c’est ce qu’il reste après les 400 millions. Et ce qui doit se retrouver dans d’autres domiciles. Mais comme je le dis, cela ne m’étonne plus. Comme on l’a vu au Ghana, le procureur de la République ou la Hapulcia peuvent s’autosaisir. Je serai surpris que cela arrive.

Ce qui me choque, c’est plutôt les militants des partis politiques. Ces gens qui font Tsoboé sous le soleil, arpentent les rues, haranguent les foules, pour se retrouver en permanence à tirer le diable par la queue. Les vrais militants sont les laissés pour compte de notre système politique.

Si tout cet argent servait à créer des entreprises, créer des emplois, financer des projets ? On pourrait dire, pourquoi pas ?

Mais nous avons abandonné les investissements dans notre pays aux étrangers qui nous narguent et nous exploitent, pendant que nos propres frères thésaurisent et nous réduisent à la mendicité.

Il faut que je me concentre sur mon genou, c’est mieux même. Parfois, j’ai l’impression que certains ministres du président de la République veulent obligatoirement que tout le monde soit fâché dans ce pays. Pour quel objectif, je ne sais pas.

400 millions, c’est 1000 jeunes financés à 400 000f. C’est énorme.

Que pensez-vous de cette situation ?

Occupons-nous de notre genou, vivant. C’est mieux”.

Gerry Taama

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.