25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Reconquête de Kidal: Niger fait écho à la joie du Mali

Reconquête de Kidal: Niger fait écho à la joie du Mali

Le mardi 14 novembre, l’armée malienne a officiellement repris le contrôle de Kidal, une ville stratégique du nord du pays, qui était sous le pouvoir des séparatistes touareg depuis une décennie. La réaction du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), du gouvernement et du peuple nigérien ne s’est pas fait attendre, exprimant une immense joie dans un communiqué diffusé ce mercredi.

Le communiqué souligne le caractère emblématique de la libération de Kidal, longtemps aux mains de terroristes et de leurs soutiens, acteurs de la déstabilisation du Mali et du Sahel. Les autorités nigériennes rendent hommage aux Forces Armées Maliennes (FAMA) et saluent le courage, la résilience, et la détermination du peuple malien.

“Cette ville martyr était restée sous le joug des terroristes et leurs sponsors responsables de la déstabilisation du Mali ainsi que de l’ensemble du Sahel depuis plusieurs années…Cette grande victoire constitue, sans doute, un tournant décisif dans le ferme engagement des plus Hautes Autorités maliennes à libérer totalement leur pays et à œuvrer pour un Mali uni où les populations vivent en paix et en toute fraternité retrouvée”, précise le communiqué.

Les dirigeants actuels du pays de Mohamed Bazoum affirment leur soutien résolu au Mali dans « la poursuite des idéaux nobles de sauvegarde de la souveraineté » des États du Sahel. Bien que les défis demeurent importants, le Niger exprime sa confiance dans la capacité collective des nations régionales, en particulier au sein de l’Alliance des États du Sahel (AES), à relever ces défis ensemble.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.