25 C
Canada
Tuesday, March 5, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Pour qui votera l’ASSAFT lors du prochain congrès de la FTF ?

Togo-Pour qui votera l’ASSAFT lors du prochain congrès de la FTF ?

Le prochain congrès électif de la Fédération togolaise de football (FTF) aura lieu en 2024. D’ores et déjà, l’Association sportive des anciens footballeurs du Togo (ASSAFT) a une idée sur qui porter son choix.

On ne connait pas encore, avec précision, la date choisie pour la tenue du congrès électif de l’instance faîtière nationale sportive. Une chose est sûre, ce rendez-vous aura lieu en 2024, l’année prochaine donc.

Est-ce que le Colonel Guy Kossi Akpovy, le président sortant, sera-t-il encore candidat pour un troisième mandat ? Pour l’instant l’intéressé ne laisse transparaître aucun signal pouvant donner lieu à des interprétations.

L’Association sportive des anciens footballeurs du Togo, elle, serait sûre de ce qu’elle ferait au moment opportun. En effet, dans une interview accordée à une consœur de la place, Amouzou Têtê, son président, profite de l’occasion pour tacler la FTF : « Voici la troisième Coupe d’Afrique des Nations (CAN) à laquelle nos Éperviers ne participent pas ».

Et de s’interroger : « Comme on dit souvent, «On ne change pas une équipe qui gagne». Mais, que fait-on lorsque l’équipe ne gagne pas ? », invitant les « lecteurs » à répondre à cette question.

Tout porte à croire que lors du prochain congrès électif de la FTF, l’ASSAFT ne voterait pas le président sortant. Mais d’ici là beaucoup de choses peuvent se passer.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.