25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-UL : Une première décision du président Kpodar fait grincer les dents

Togo-UL : Une première décision du président Kpodar fait grincer les dents

Les couloirs de l’Université de Lomé résonnent de mécontentement. Les doctorants se dressent contre une première décision prise par le tout nouveau président de l’institution, Adama Kpodar. L’étincelle de cette controverse ? Des frais de participation de 5000 francs CFA imposés aux doctorants pour les Doctoriales. Une décision qui soulève des questions quant à son fondement et à sa justification.

Certains doctorants n’ont pas mâché leurs mots, qualifiant cette mesure d’arnaque, même si le montant en jeu n’est que de 5000 F CFA. Les raisons de leur colère sont profondément enracinées.

Les étudiants s’interrogent sur la logique de ces frais, considérant que les Doctoriales devraient, en toute logique, être gratuites. Après tout, elles font partie intégrante de l’unité d’enseignement, et les frais de scolarité devraient déjà en couvrir les coûts.

En effet, dans sa note d’information, le Président Kpodar a tenté de justifier ces frais de participation en soulignant qu’ils sont conformes à la maquette des parcours de formation doctorale promulguée le 15 juin 2023. Selon cette note, les Doctoriales visent à accueillir les nouveaux doctorants, les familiariser avec le fonctionnement de l’École Doctorale, et renforcer leur culture générale en matière de formation doctorale. De plus, elles offrent l’opportunité de promouvoir l’École Doctorale et de plaider en faveur de partenariats socio-économiques.

Cependant, les étudiants contestent cette explication et estiment que ces objectifs ne justifient pas la perception de ces frais supplémentaires. La balle est désormais dans le camp du président Kpodar, et la communauté estudiantine attend avec impatience sa décision finale. La première rentrée doctorale de cette année universitaire est prévue pour le 6 novembre 2023, date à laquelle les doctorants sont censés s’acquitter de ces frais de participation. Les discussions et le débat en cours suggèrent que le président Kpodar devra faire preuve de réactivité pour répondre aux inquiétudes croissantes de la communauté universitaire.

Les doctorants font valoir qu’ils sont déjà assujettis aux frais d’inscription et aux frais pédagogiques. Ajouter des frais de participation aux Doctoriales constitue, selon eux, un fardeau financier injustifié.

Sous le couvert de l’anonymat, l’un des étudiants a exprimé son mécontentement en ces termes : « Nous n’avons rien contre notre nouveau Président, mais j’estime qu’il démarre mal avec ce faux frais qu’on veut nous faire payer. Cela n’a jamais été le cas. C’est une UE qui est déjà prise en compte dans l’inscription et tout cela. Maintenant pourquoi nous demander encore une participation de 5000 F CFA ? Cela répond à quoi ? Certains diront que c’est seulement 5000 F CFA, mais cela représente beaucoup pour nous, et ce qui fâche, c’est que c’est sans fondement. Beaucoup ruminent et ne veulent pas parler par peur de représailles. Mais nous estimons que ce n’est pas juste, et il est encore temps de revenir sur cette décision qui a du mal à passer chez les camarades. Nous espérons que le nouveau président reviendra très rapidement à la raison. »

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Komla
Komla
November 3, 2023 6:28 pm

Chacun cherche pour lui

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.