25 C
Canada
Thursday, April 18, 2024
Accueil ACTUALITES Sénégal – Ousmane Sonko et plusieurs autres détenus bientôt libres

Sénégal – Ousmane Sonko et plusieurs autres détenus bientôt libres

Le dialogue annoncé par le Chef de l’Etat sénégalais a débuté ce lundi 26 Février 2024 malgré l’absence remarquée de plusieurs poids lourds de la classe politique. A titre de mesure d’apaisement, Macky Sall promet une loi d’amnistie générale pour les faits liés aux manifestations politiques entre 2021 et 2024.

A l’entame de ce dialogue ouvert ce lundi, Macky Sall a voulu rassurer les sénégalais sur sa volonté de respecter le délai d’expiration de son mandat. En ce qui concerne la tenue de ce dialogue, le Chef de l’Etat estime qu’il est nécessaire « pour remédier [aux ndlr] faiblesses et progresser dans la quête de l’idéal de la démocratie ».

Aussi pour renforcer la confiance des sénégalais sur le processus en cours, Macky Sall a annoncé hier une loi d’amnistie générale en faveur des détenus en lien avec les manifestations politiques entre 2021 et 2024.

Cette loi devrait naturellement bénéficier à Ousmane Sonko, en détention depuis juillet 2023, pour plusieurs chefs d’accusation dont les plus importants sont liés aux manifestations politiques.

Cependant, pour la majorité des candidats à l’élection présidentielle, c’est l’annonce de la date desdites élections que les sénégalais attendent de Macky Sall.

Dans le même temps, l’une des interrogations que suscite une prochaine libération d’Ousmane Sonko est si cela va rebattre les cartes du processus électoral en vue de sa participation à ces échéances.

Dans tous les cas, même si Macky Sall ne brigera pas un 3ème mandat à la tête du  Sénégal, il semble déterminé à mettre les bâtons dans les roues des candidats à sa succession.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.