25 C
Canada
Friday, March 1, 2024
Accueil ACTUALITES Togo - Elections législatives et régionales : La CENI lance un appel...

Togo – Elections législatives et régionales : La CENI lance un appel à candidatures

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) au Togo a lancé vendredi, l’appel à candidatures pour les prochaines élections législatives et régionales du 13 avril 2024.

Le dépôt des dossiers de candidature est prévu du 19 au 28 février prochains. Selon Dago Yabre, président de la CENI, cet appel est conforme au décret du 8 février 2024 convoquant le corps électoral. Ainsi, les partis politiques, regroupements politiques et groupes de candidats indépendants sont invités à déposer leurs dossiers à partir du lundi 19 février 2024 à 07 heures jusqu’au mercredi 28 février 2024 à minuit.

Les dépôts se font donc au siège de la CENI pour les candidats aux députés et au siège de chaque CELI pour les candidats aux conseillers régionaux. S’agissant des critères d’éligibilité, les candidats éligibles aux élections législatives doivent être togolais de naissance, âgés d’au moins 25 ans à la date des élections, inscrits sur une liste électorale, capables de lire, écrire, s’exprimer dans la langue officielle et ne doivent pas être inéligibles ou en situation d’incompatibilité.

Pour l’élection des conseillers régionaux, la CENI rappelle que les candidats éligibles doivent être des citoyens des deux sexes, âgés d’au moins 25 ans, jouissant de leurs droits civils et politiques, sachant lire, écrire, s’exprimer dans la langue officielle, et résidant depuis au moins six mois sur le territoire national.

L’institution en charge de l’organisation des élections précise que les conseillers régionaux sont élus au suffrage universel direct, au scrutin de liste bloquée à la représentation proportionnelle, chaque liste comportant un nombre de candidats supérieur au nombre de sièges à pourvoir dans une proportion de 50%.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.