25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Togo-Niger : Une visite ministérielle axée sur la coopération commerciale

Togo-Niger : Une visite ministérielle axée sur la coopération commerciale

Une délégation ministérielle du Niger a récemment entrepris une visite de travail au Togo, du 12 au 15 février dernier. Sous la direction du ministre des Transports et de l’Équipement, Salissou Mahaman, cette mission s’inscrit dans l’objectif commun des Chefs d’État Faure Gnassingbé et Abdourahamane Tchiani de renforcer la coopération bilatérale entre les deux nations.

Selon un communiqué publié hier par le ministère du commerce, l’accent principal de cette visite a été mis sur “l’optimisation des relations commerciales existantes et l’amélioration de la fluidité du transit des marchandises” nigériennes via le corridor Lomé-Ouaga-Niamey.

Durant leur séjour, les représentants nigériens ont tenu des réunions de travail fructueuses avec divers membres du gouvernement togolais, incluant les ministres de l’Économie maritime, de l’Agriculture, des Transports, de la Sécurité, des Travaux publics, ainsi que le commissaire général de l’Office togolais des recettes (OTR).

Les discussions ont principalement porté sur la facilitation des échanges commerciaux et le renforcement de l’axe Lomé-Ouaga-Niamey pour le transit efficace des marchandises, en particulier à partir du port de Lomé.

En outre, des visites sur le terrain ont permis aux délégués nigériens de se familiariser avec les opérations portuaires de Lomé ainsi qu’avec les activités de la Plateforme industrielle d’Adétikopé.

Cette visite revêt une importance particulière, intervenant dans un contexte de tensions diplomatiques entre le Niger et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), exacerbées par le coup d’État survenu le 26 juillet 2023.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.