25 C
Canada
Wednesday, April 24, 2024
Accueil ACTUALITES Togo – L’opposant Gabriel Agbéyomé KODJO décède loin de sa terre natale

Togo – L’opposant Gabriel Agbéyomé KODJO décède loin de sa terre natale

Gabriel Messan Agbéyomé KODJO, l’un des rares hommes politiques togolais à avoir fait l’expérience du pouvoir aux côtés de Feu Eyadéma GNASSINGBE et celle de l’opposition au régime de son fils Faure GNASSINGBE, a quitté le monde des vivants ce dimanche 03 mars 2024 à l’âge de 69 ans.

Le choc provoqué par cette information qui s’est répandue telle une trainée de poudre dans la soirée de ce dimanche 03 mars 2024 a conduit de nombreuses personnes à ne pas y croire. Malheureusement, elle est confirmée par des sources proches.

L’ancien Premier Ministre togolais, poussé à l’exil depuis la présidentielle de 2020, est décédé à l’hôpital  des suites d’un malaise survenu le samedi 02 mars.

Alors que certaines sources annonçaient son retour très prochainement avec le risque d’être incarcéré, ce sera finalement son corps sans vie qui risque d’être rapatrié au Togo. Une fin de parcours très triste pour un « grand » personnage de la vie politique et publique du Togo, à l’image de Monseigneur Philippe Fanoko KPODZRO, son mentor aux dernières présidentielles de 2020 sous la bannière de la « Dynamique Monseigneur Kpodzro » (DMK), qui également est décédé en exil le 09 janvier dernier.

Gabriel Messan Agbéyomé KODJO, né le 12 Octobre 1954 à Tokpli dans la Préfecture de Yoto, a eu un parcours politique assez atypique. A 34 ans, il rentre au gouvernement en 1988 comme Ministre de la Jeunesse et des Sports, nommé par Feu Eyadéma GNASSINGBE. Sous la coupole de ce dernier, il exercera tour à tour les fonctions politiques de Ministre de l’Administration Territoriale et de la Sécurité, de Président de l’Assemblée Nationale et de Premier Ministre du Togo.

De dauphin pressenti du feu Général Eyadéma, Agbéyomé KODJO deviendra plutôt un « exilé » après des embrouilles avec le camp RPT (Rassemblement du Peuple Togolais). De retour au Togo après le décès du Général Eyadéma GNASSINGBE en 2005, il sera brièvement incarcéré avant d’entamer son parcours d’opposant au régime du fils de son ex mentor.

Au lendemain de la présidentielle de 2020 où il a été porté par la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) pour affronter Faure GNASSINGBE aux urnes, Gabriel Agbéyomé KODJO sera arrêté par la Gendarmerie, poursuivi par la justice ; d’où un second exil qui malheureusement lui est fatal.

8 Commentaires

Subscribe
Notify of
guest
8 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
kocou
kocou
March 4, 2024 3:24 am

decede ou assassine maaaaaa a verifier

Tony
Tony
March 4, 2024 3:55 am
Reply to  kocou

Une bonne question connaissant la methode criminel du regime sanguinaire de l’unir Rpt.

Boom
Boom
March 4, 2024 11:54 am
Reply to  kocou

Connerie , c’est plutôt le mensonge sur le saint esprit qui emporte ses initiateurs et c’est pas encore finis …..

Dede
Dede
March 4, 2024 9:24 am
trackback

[…] L’ancien Premier Ministre togolais, poussé à l’exil depuis la présidentielle de 2020, est décédé à l’hôpital  des suites d’un malaise survenu le samedi 02 mars. Dossier complet […]

tedlesaint
tedlesaint
March 4, 2024 12:33 pm

Dans un premier temps, nous adressons ici nos condoléances les plus attristés à la famille biologique de l’ancien Premier Ministre Agbéyomé Kodjo, ainsi qu’à sa famille politique. L’illustre défunt a gravi presque tous les échelons de l’État togolais, Ministre, Premier Ministre, Président de l’Assemblée nationale. Comme on le voir, feu Gabriel Agbéyomé Kodjo, connaissait bien les rouages de l’Etat, et bizarrement, C’est sans nul doute cet homme politique qui est passé dans l’opposition qui a sérieusement écorné l’image de l’Etat togolais par les micmacs du groupuscule DMK qui l’a soutenu lors du scrutin présidentiel de 2020. D’aucuns parleraient de gâchis, feu Agbéyomé devait être une référence pour la jeune génération des politiciens togolais, malheureusement, c’est lui qui a le plus dégradé les fibres du tissu de notre jeune démocratie. Et pourtant c’est feu Agbéyomé qui rappelait à un autre opposant en occurrence le leader de l’ANC Jean Pierre Fabre qui s’agitait après la proclamation des résultats définitives d’une élection présidentielle que quand la Cour constitutionnelle a tranché, on ne dit plus rien. Et pourtant lui il fera pire quelques années plus tard en 2020. Paix à son âme du défunt et que ses œuvres le suivent.

trackback

[…] L’ancien Premier Ministre togolais, poussé à l’exil depuis la présidentielle de 2020, est décédé à l’hôpital  des suites d’un malaise survenu le samedi 02 mars. Dossier complet […]

Saint Vodou Aguê
Saint Vodou Aguê
March 4, 2024 9:12 pm

Mes sincères condoléances.
Mais ce qui est intéressant sur cette terre, c’est laisser une bonne trace avant de partir.
La mort est un passage obligatoire pour tout être vivant .
(Parole de Saint Vodou Aguê)

Popular News

Togo-Yacoubou Moutawakilou, condamné à mort et exécuté pour son engagement pour le Togo

Depuis ce triste jour du 13 janvier 1963 où Sylvanius Olympio fut assassiné, tous ceux qui ont essayé d´affronter la dictature en se mettant sur son chemin, furent impitoyablement éliminés. La liste de tous ces martyrs, assassinés d´une façon ou d´une autre, est longue. Les nombreuses tentatives depuis le début des années ´90 pour humaniser le pouvoir d´état et le rendre aux Togolais, n´ont pas pu résister à la terreur militaire, seule légitimité de la dictature du père en fils.