25 C
Canada
Thursday, February 2, 2023
Tags PNP

Tag: PNP

Togo-Détention arbitraire de 3 militants du PNP : CODITOGO hausse le ton et interpelle le procureur général

«Avec cet énième acte, le Procureur général Blaise Essolisam POYODI prend activement sa part et marque, de manière indélébile, ses empreintes au nombre des magistrats qui font de la justice togolaise un cimetière des droits de l’homme et des libertés fondamentales, un véritable frein à l’avènement de l’État de droit et de la démocratie au Togo.»

Togo-Procureur général Blaise Essolisam Poyodi, A quand » la mise à mort » de vos trois détenus du PNP, SVP?

Nous vous faisions lire dans notre édition le rendez-vous numéro 361 du 10-09-22 que trois détenus du parti national panafricain, PNP, libérés le 31 août dernier, sont toujours gardés à la prison civile de Lomé par un mystère. Oui, le mystère porte désormais un nom, il s’agit du Procureur Général Blaise Essolisam Poyodi. En effet, pendant trois mois, le doyen des juges d’instruction, ADJoLI Awi, n’a pas convoqués les prévenus, le motif est qu’il allait être affecté de ce poste.

Togo-La justice à scandales dans ses œuvres : Trois militants du PNP libérés d´office, mais maintenus en prison

Au détour d´une conversation la semaine passée au téléphone avec un ami depuis Lomé, il nous était arrivé de parler de la justice togolaise avec tous ces scandales qui la jalonnent. Surtout cet embrigadement et cette instrumentalisation politiques dont elle est en permanence victime, ne font pas d´elle une justice pour les pauvres, les opprimés, les laissés-pour-compte, sur le plan social et surtout sur le plan politique. C´est malheureusement connu que notre pays le Togo subit une dictature militaire depuis presqu´un demi-siècle, et personne ne se cache plus pour traiter la justice togolaise d´instrument de bâillonnement et de persécution de l´opposition entre les mains du régime dictatorial, au même titre que l´armée tribale, les milices tribales, la police politique et les caciques radicaux du parti au pouvoir.

Togo-Le discours du 18.08.2022 du leader du PNP fait débat au sein des activistes politiques togolais

13 janvier 1963 : une référence historique, la date la plus funeste; le père de l'indépendance, un panafricain de première heure qui ambitionne de faire de la Terre de nos Aïeux l’or de l’humanité, est froidement tué par les tenants de l’esclavage, de la colonisation, de l’exclusion et de l’exploitation de l’Afrique.

Togo – Que reste-t-il du PNP?

Depuis 2018, il a officiellement disparu des radars et physiquement invisible. Entre temps, il était devenu un spécialiste des audio WhatsApp qui sont distillés çà et là. Puis depuis plus rien. On l’avait annoncé au Ghana puis après en Guinée.

Togo- Le Togolais est un cas d’école

L’Africain et principalement le Togolais est un cas d’école, un être entièrement à part. C’est sidérant de constater les larmes de crocodile que versent certains togolais de la diaspora et principalement certains de la communauté Tem-Kotokoli suite à la disparition de Semo-Lopez Agoroh. Ils ont vite oublié tout le mal qu’ils lui ont fait, tous les complots montés contre lui pour le nuire politiquement auprès de son parti le PNP et auprès de son leader Tikpi Atchadam avec qui ils ont réussi à faire casser les liens qui unissaient les deux hommes.

Togo-Une curieuse demande de pardon de supposés détenus proches du PNP qui sème la confusion

Nous sommes de ceux qui ont toujours et de tout temps dénoncé le caractère arbitraire de l’arrestation ou plutôt du kidnapping de Togolais et de Togolaises pour des raisons politiques, qu’on détient dans des conditions inhumaines en prison, qu’on torture et dont beaucoup sont déjà morts en détention. Inutile de rappeler ici que nous avons régulièrement dénoncé la pratique de la loi du plus fort, la persécution politique sur la base de l’instrumentalisation tribalo-éthnique, la totale impunité dont jouissent les donneurs d’ordres et leurs exécutants, et demandé la libération pure et simple de tous les prisonniers politiques en commençant par le demi-frère de Faure Gnassingbé.

Togo-Encore des militants du PNP “kidnappés”

Le pouvoir de Faure Gnassingbé continue de s’acharner contre les militants du Parti National Panafricain (PNP). Des militants de cette formation politique de l’opposition ont été enlevés dans la nuit d’hier jeudi à vendredi.

Tikpi Atchadam : “Les valises faites depuis le 19 août 2017 ne sont pas défaites”

C'est visiblement la lecture que fait le président du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam. Dans une récente intervention, l'instigateur du soulèvement populaire du 19 août 2017 dit voir à travers les dérives du pouvoir, la "peur". A l'en croire, le régime a atteint le paroxysme.

Tikpi Atchadam : « Jusqu’à quand allons-nous continuer dans cette hypocrisie collective… »

Le leader du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam, s'est prononcé sur la l'actualité sociopolitique qui prévaut au Togo et l'acteur politique n'y est pas allé du dos de la cuillère pour taguer, cette hypocrisie collective du peuple togolais à l'entame de chaque nouvelle année.
- Advertisment -

Most Read